Le Bureau marocain du droit d’auteur n’a pas renoncé au système numérique

Le Bureau marocain du droit d’auteur n’a pas renoncé au système numérique

Le ministère de la Culture et de la Communication - département de la communication, a démenti les déclarations et les communiqués véhiculées par certains médias et sites électroniques, selon lesquels le Bureau marocain du droit d'auteur (BMDA) a "renoncé" au système numérique (digital).

Le bureau marocain du droit d'auteur "n'a émis aucune décision visant à annuler la numérisation des opérations effectuées dans le cadre des tâches qui lui sont confiées", a relevé mercredi le ministère dans une mise au point.

Le ministère assure à tous les créateurs, artistes et adhérents au BMDA ainsi qu'aux acteurs de ce domaine qu'il "encourage toute initiative ou projet visant à numériser ses services ou ceux placés sous sa tutelle, afin d'instaurer plus de transparence, d'efficacité et de rationalité dans la gestion".

→ Lire aussi : Feu vert du Conseil de l’UE à la réforme européenne du droit d’auteur

La numérisation des opérations du BMDA s'inscrit dans cette orientation afin de "promouvoir la créativité dans notre pays et de protéger les droits des auteurs et des créateurs", relève le ministère.

Afin de renforcer le rôle du BMDA en tant qu'organe de gestion chargé de protéger et de gérer ces droits, le ministère souligne qu'il "veille à soutenir ces droits et à mettre en oeuvre toutes les dispositions légales à même de les préserver en adoptant toutes les mesures permettant de développer et d'améliorer les services du Bureau".

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :