ban600

Le chef de l’opposition pakistanaise en détention avant des élections partielles

Le chef de l’opposition pakistanaise en détention avant des élections partielles

Le chef de l'opposition pakistanaise, Shehbaz Sharif, a été placé en détention préventive samedi pour une durée de dix jours dans le cadre d'une enquête sur des faits présumés de corruption, a annoncé son avocat.

Sa détention l'empêchera de participer à la campagne en vue des élections partielles cruciales de la semaine prochaine.

Shehbaz Sharif, frère cadet de l'ancien Premier ministre Nawaz Sharif, a été arrêté vendredi à Lahore par des agents du NAB, le service anticorruption.

Le NAB lui reproche d'avoir illégalement annulé en 2014, alors qu'il dirigeait le gouvernement du Pendjab, un contrat public remporté par une entreprise du BTP et d'avoir tenté d'en faire profiter une autre en échange d'une commission.

→Lire aussi: Rapprochement américano-pakistanais pour réinitialiser les relations entre les deux pays

Il a été placé en détention préventive pour dix jours, le temps d'être entendu par les enquêteurs. Shehbaz Sharif, qui dirige la Ligue musulmane pakistanaise-Nawaz (PML-N), se défend de toute malversation.

La PML-N a estimé que son arrestation visait à affaiblir l'opposition avant les élections partielles prévues le 14 octobre et portant sur 11 sièges au Parlement et 19 sièges dans des assemblées provinciales.

L'issue de ces réélections pourrait affecter la fragile majorité parlementaire de la coalition d'Imran Khan, le nouveau Premier ministre dont le parti Tehreek-e-Insaf (PTI) est arrivé en tête des élections générales du 25 juillet.

Reuters

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :