Le cuivre dépasse le seuil de 10.000 dollars la tonne, une première depuis une décennie

Cuivre

Le prix d’une tonne de cuivre a dépassé, jeudi, le seuil de 10.000 dollars pour la première fois depuis février 2011, grâce à une forte demande en Chine doublée d’une régression du billet vert.

Après avoir brièvement dépassé la barre de 10.000 dollars la tonne à 13H05 GMT sur le London Metal Exchange (LME), la tonne du cuivre s’échangeait pour 9.963 dollars vers 13H15 GMT.

En effet, le cours du métal rouge a augmenté de plus d’un quart depuis le début de cette année alors que l’économie mondiale commence à se débarrasser graduellement des restrictions drastiques liées à la pandémie de coronavirus.

En mars, le prix du cuivre avait chuté à 4.371 dollars la tonne, la crise sanitaire ayant porté un coup dur aux échanges.

L’analyste de la Commerzbank, Daniel Briesemann, estime que les prix du métal connaîtront des hausses bien plus élevées dans les prochains mois, grâce au rôle majeur qu’il jouera désormais dans les stratégies de décarbonation à long terme des pays.


Pour Anna Stablum, analyste chez Marex Spectron, l’augmentation du cours du cuivre est avant tout “soutenue par la faiblesse du dollar”. Ce dernier s’est déprécié de plus 2,5% depuis le début d’avril face à un panier de devises.

La flambée des cours est aussi due à la forte demande de la Chine, qui consomme la moitié de la production de la planète en cuivre.

Le Groupe d’étude international du cuivre (ICSG) a chiffré le mois dernier à +13% l’augmentation de la demande déclarée par Pékin sur l’ensemble de l’année 2020.

( Avec MAP )