ban600
credit agricol

Le groupe pharmaceutique allemand Bayer débutera l’intégration de Monsanto

Le groupe pharmaceutique allemand Bayer débutera l’intégration de Monsanto

Le groupe pharmaceutique allemand Bayer a annoncé jeudi que l'intégration du mastodonte américain des OGM et des semences, Monsanto, débutera après la cession formelle d'une partie de ses activités agrochimiques à BASF.

"L'intégration de Monsanto dans le groupe Bayer peut commencer", a fait savoir le groupe, dans un contexte marqué par les ennuis judiciaires de Monsanto et les doutes des investisseurs sur la pertinence de ce mariage à 66 milliards de dollars pour Bayer. Pour sa part, BASF a annoncé avoir conclut jeudi l'acquisition des semences de légumes vendues par son compatriote sous la marque Nunhems, soit la dernière étape du rachat d'environ 7,6 milliards d'euros d'actifs de Bayer.

Cette transaction était la principale condition fixée par les autorités de la concurrence au rachat de Bayer par Monsanto, l'allemand se voyant obligé de se délester de semences de coton, de colza, de soja et de légumes, de désherbants, d'insecticides, de sa plate-forme de recherche sur le blé hybride et de son offre d'agriculture numérique.

L'intégration de Monsanto est l'ultime étape d'une fusion annoncée en septembre 2016 pour un prix finalement ajusté à 63 milliards de dollars (54 milliards d'euros), soit la plus grosse acquisition d'un groupe allemand à l'étranger.

Cette opération intervient dans un contexte troublé par la récente condamnation aux Etats-Unis de Monsanto à payer 289 millions de dollars d'indemnités en raison de la dangerosité de son herbicide au glyphosate, le RoundUp, à l'origine du cancer d'un jardinier américain.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :