ban600

Le Parlement arabe soutient le Maroc dans sa décision de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran

Le Parlement arabe soutient le Maroc dans sa décision de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran

Le Parlement arabe a réitéré, dans un communiqué publié à l'issue des travaux de sa 4-ème session, son soutien au Maroc dans sa décision de rompre ses relations diplomatiques avec la République islamique d'Iran.

A l'issue de ses réunions tenues, mercredi, au siège de la Chambre des conseillers à Rabat, le Parlement arabe a affirmé qu'"il soutient le Royaume du Maroc dans sa décision de rompre ses relations diplomatiques avec l'Iran suite à l'ingérence, qui n'est pas surprenante, de Téhéran dans les affaires intérieures du Royaume (...) et l'armement des organisations séparatistes".

Le Parlement a, dans ce sens, plaidé en faveur de "la mise en place d'un plan arabe pour contrer les ingérences iraniennes dans les affaires arabes, en général et les affaires internes d'un certain nombre de pays arabes, en particulier l'Arabie Saoudite, ce qui constitue une menace pour sa sécurité et sa stabilité et contribuera à l'escalade du conflit au Yémen.

"De tels actes criminels constituent une violation flagrante de la résolution 2231 du Conseil de Sécurité de l'ONU relative au programme balistique iranien et de la résolution 2216 qui impose un embargo sur les armes aux milices qui opèrent en dehors de la légalité au Yémen", a-t-il soutenu.

Il a, par ailleurs, réitéré son soutien au peuple palestinien pour mettre fin à l'occupation et mettre en place un État palestinien indépendant avec comme capitale Al Qods, saluant l'ensemble des positions arabes qui soutiennent la cause palestinienne.

>>Lire aussi : Le parlement arabe œuvre au développement d’une coopération économique constructive entre les pays arabes

Le parlement arabe a aussi réitéré son refus à la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Al Qods occupée comme Capitale d'Israël et transférer l'ambassade américaine à cette ville, ce qui constitue une violation des résolutions internationales.

De même, il a appelé à unir les positions arabe et palestinienne en vue d'assurer une protection internationale au peuple palestinien, face à la brutalité des forces d'occupation israéliennes et d'œuvrer pour faire relancer le processus de paix à travers une conférence internationale sous l'égide des Nations Unies et appuyer l'initiative de la paix arabe basée sur la solution à deux États pour la création d'un État palestinien avec Al Qods comme capitale et sa reconnaissance en tant que membre à part entière aux Nations Unies.

La tenue du 29-ème sommet arabe, à la lumière des circonstances arabes actuelles marquées par plusieurs défis à relever et de graves dangers à surmonter, illustre la force du système d'action arabe commun, a rappelé le parlement arabe, tout en mettant l'accent sur l'importance de la solidarité arabe et l'unité de ses positions à même de les aider à faire face aux différentes menaces et projets destructifs.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :