Les urgences médicales, un des socles de la politique de santé

Les urgences médicales constituent l’un des socles de notre politique de santé qui conjugue proximité et qualité pour servir la population lors des situations d’exception, a relevé, vendredi soir à Marrakech, le ministre de la Santé, Houcine Louardi.

S’exprimant à l’ouverture du 16ème Congrès International Urgences de Marrakech, 11ème Congrès Franco-Marocain et 6ème Congrès Maghrébin de Médecine d’Urgence, le ministre de la Santé  a fait savoir qu’un plan national des urgences médicales global et coordonné a été lancé par SM le Roi Mohammed VI, le 05 mars 2013, avec des actions hautes en couleur qui visent à améliorer la gestion des urgences médicales, à se préparer aux éventuelles menaces tout en s’adaptant au contexte international dans ce domaine.
Il a, à cet effet, mis l’accent sur l’introduction du transport sanitaire aérien d’urgence au niveau du ministère de la Santé, “Héli SMUR”, qui assure un maillage de tout le territoire marocain en matière de prise en charge des patients et des parturientes en situation d’urgence situés dans des zones enclavées et difficiles d’accès.

Le ministre de la Santé a, de même, évoqué la mise en place du dispositif SAMU/ SMUR, qui joue un rôle pivot dans l’organisation et la régulation de la prise en charge des urgences médicales pré-hospitalières et hospitalières, rappelant la mise en service du numéro national unique des appels médicaux d’urgence “141”.
Il s’est aussi félicité de la restructuration des services d’accueil des urgences, en notant la mise en place des Urgences Médicales de Proximité au niveau des centres de santé afin de rapprocher davantage les soins d’urgence de la population.

De son côté, le président de la Société Française de Médecine d’Urgence (SFMU), Pierre Yves Gueugniaud, a fait savoir que le Maroc devrait capitaliser sur les acquis enregistrés en vue de rapporter le grand challenge du Royaume dans ce secteur, soulignant l’importance de la formation de jeunes médecins urgentistes qualifiés et spécialisés.
Gueugniaud a précisé qu’il sera procédé lors de cette édition à l’utilisation d’une application smartphone pour la consultation de toutes les activités du congrès et la projection sur smart TV des communications affichées.


Pour sa part, le président de la Société Marocaine de Médecine d’Urgence et de Catastrophe (SMMUC), Ahmed Sbihi, a relevé que ce congrès qui constitue la manifestation la plus importante de la spécialité des urgences, offre aux jeunes médecins spécialistes une occasion propice pour apprendre et maîtriser les nouvelles technologies et techniques tout en partageant leur savoir-faire dans le domaine. Et d’ajouter que ce congrès s’intéresse à la formation initiale et continue pour tous les acteurs de la médecine d’urgence, tous secteurs et spécialités confondus.
Quant au président du Congrès, Mohammed Mouhaoui, il s’est réjoui que cette manifestation ait bénéficié, cette année, de l’accréditation par le collège français de médecine d’urgence, laquelle accréditation constitue, à la fois, un honneur et une grande responsabilité.

Il a été procédé, lors de cette séance inaugurale, à la remise de certificats aux médecins urgentistes les plus méritants.
Cette édition, initiée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, connaît l’organisation de nouvelles sessions, à savoir les cours précongrès, les conduites à tenir aux urgences, le « Disaster simulation game », « The big quiz » en médecine d’urgence et la session winfocus France.
Prennent part à ce congrès de quatre jours, plus de 1.500 participants entre médecins, infirmiers, étudiants et paramédical, outre des responsables et gestionnaires de structures hospitalières, en provenance des quatre coins du monde.

Maroc Diplomatique avec MAP