L’Institut français de Rabat présente “La Nuit de la Poesie”, le samedi 17 novembre

La nuit de la poesie

Le samedi 17 novembre 2018 de 18h à minuit, l’Institut français de Rabat célèbre pour la première fois dans la capitale marocaine, la Nuit de la poésie, initiée par l’Institut du Monde Arabe à Paris (IMA) en 2015.

Une Nuit qui fait vibrer les villes du monde arabe dont Rabat : 10 villes organisent simultanément avec Paris leur Nuit de la Poésie : Le Caire, Bagdad, Doha, Djeddah, Riyad, Khartoum, Manama, Rabat, Abou Dhabi et Tunis.

Déclamations, performances poétiques, tables rondes, lectures en langues étrangères et joutes de poésies rythmeront cette soirée. Des ateliers de création poétique et un spectacle en langue arabe, amazigh, darija et français, par la troupe Wa9ILA ponctueront cette soirée festive.

Invités d’honneur :

SIHAM BOUHLAL

Siham Bouhlal est poète, romancière et médiéviste française d’origine marocaine. Titulaire d’un doctorat en littérature de l’Université Paris-Sorbonne, elle se consacre à la traduction de textes médiévaux Le livre de brocart ou la société raffinée de Bagdad au Xe siècle, Connaissance de l’Orient, Gallimard 2004 ; L’art du commensal ou boire dans la culture Arabe » Actes Sud, 2009. L’art de vivre, le fonctionnement de la société arabo-musulmane classique, la pratique d’un certain islam « ancien », restent ses sujets de prédilection, ainsi, elle publie souvent des articles en liaison. La question de l’amour courtois, du corps et de l’acte amoureux dans son ensemble, demeure une obsession chez elle. Sa propre création poétique a pour thème central l’amour, comme dans Poèmes bleus (Tarabuste, 2005) ou Corps lumière (Al Manar 2008), qui a fait partie de la sélection pour le prix Max Jacob. Elle a à son actif plusieurs beaux livres avec des peintres de nationalités et d’horizons différents, dans une conscience du lien fort entre poésie et peinture, on peut citer Le sel de l’amour avec Julius Baltazar.


SYLVESTRE CLANCIER

Sylvestre Clancier est poète, essayiste et critique littéraire. Il est le fils du poète et romancier Georges-Emmanuel Clancier. Sa formation philosophique l’a amené à entreprendre des recherches sur l’allégorie et le symbolisme, ainsi que sur la patascience et l’imaginaire. Il est notamment l’auteur d’un Freud, concepts fondamentaux de la théorie et de la psychanalyse freudiennes, (Éditions Érès – 1998), d’un ouvrage de politique fiction, une fable philosophique, Le Testament de Mao (Éditions J.P.Delville – 1976 ), d’un essai sur la poésie, La voie des poètes, (Éditions J-P. Huguet, 2002), ainsi que d’un essai socio-historique La Vie quotidienne en Limousin au XIXème siècle (en collaboration avec Georges-Emmanuel Clancier, Éditions Hachette – 1976). Il a surtout publié des poèmes et des fantaisies en prose. Sylvestre Clancier est membre élu de l’Académie Mallarmé. Il est Président du P.E.N Club Français et co-président de la Nouvelle Pléiade qui décerne chaque année le Grand Prix de Poésie de langue française Léopold Sédar-Senghor.

KHALIL HACHIMI IDRISSI

Khalil Hachimi Idrissi est poète, écrivain, journaliste et directeur de la MAP. Dans son ouvrage La foi n’est convoquée que les jours de fête, qui compte 63 poèmes, l’auteur traite du terrorisme, de l’humanisme ou encore de l’esclavagisme, tout en encourageant le vivre ensemble.  La foi n’est convoquée que les jours de fête a été retenu pour la finale du « Prix Ivoire » pour la littérature africaine d’expression francophone. Hachimi a marqué le paysage médiatique par ses chroniques Billets bleus, publiées dans Maroc Hebdo et Aujourd’hui le Maroc. Il en fait un recueil par la suite Billets Bleus, (2005, Eddif). En 2011, il sort une compilation de ses plus célèbres chroniques journalistiques sous le nom de À la conquête de rien. Il dévoile ses talents de poète une année après en publiant son premier recueil de poèmes Subterfuges. En 2016, le DG de la MAP publie L’intuition et la preuve, présenté au Salon international de l’édition et du livre (SIEL) et en 2018, Le Maroc face au printemps arabe, chronique du mouvement du 20 février (La croisée des chemins).


LA TROUPE WA9ILA

La troupe Wa9ila, ce sont sept orateurs qui déclament en arabe, amazigh, darija et français, des artistes confirmés), de discipline et d’horizons différents qui se réunissent et se lancent dans un voyage poétique : Hosni Almokhlis, Koman, Ra9, BadeL, Mustapha Slameur, Rachid Aslal et Boréale.

→ Lire aussi : Rabat: Coup d’envoi de la 5ème édition de la “Nuit des philosophes”