L’ONU appelle à une trêve humanitaire en Libye pour le début du ramadan

Libye

La Mission d’appui des Nations Unies en Libye (Manul) a appelé, dimanche, à une trêve humanitaire d’une semaine renouvelable dans le pays, à l’occasion du début lundi du mois de ramadan.

La Manul estime qu’une pause dans les combats serait “en accord avec l’esprit de ce mois de ramadan, ainsi qu’avec la Convention des droits de l’Homme“, expliquant qu’au cours de cette trêve, toutes les parties s’engageraient à “cesser toute forme d’opération militaire, y compris les reconnaissances, les bombardements, les actions de sniper et la mobilisation de troupes“.

La Mission onusienne a demandé aux belligérants de “permettre l’acheminement de l’aide humanitaire à ceux qui en ont besoin et de garantir la liberté de mouvement des civils durant cette trêve“.

→ Lire aussi : Le gouvernement libyen d’union nationale tient les forces de Haftar pour responsable de la résurgence du groupe terroriste «EI»

Depuis le lancement d’une offensive militaire, le 4 avril dernier, par Khalifa Haftar pour conquérir Tripoli, au moins 392 personnes ont été tuées et 1.936 blessées en Libye.


Les combats ont fait également au moins 55.000 déplacés, selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Les Nations Unies, l’Union européenne et de nombreux autres pays ont condamné l’action militaire des forces de Hafar et l’ont considérée comme une atteinte à tous les efforts déployés pour parvenir à une solution politique en Libye qui mettrait fin à la crise dont s’engouffre le pays depuis 2011.