La lutte contre le Sida doit passer avant tout par le milieu scolaire

La lutte contre le Sida doit passer avant tout par le milieu scolaire, dans le cadre de la prévention de proximité auprès des jeunes scolarisés, a souligné, mercredi à Rabat, le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Aderdour.

M. Aderdour a rappelé, dans une allocution lue en son nom par le médecin de la cellule régionale de la santé scolaire relevant de l’Académie régionale, Ghizlane Mechach, lors d’une journée de sensibilisation, organisée par le collège Halima Saâdia, sous le thème “Sida, nous sommes tous concernés”, le lancement le 27 novembre dernier d’une campagne nationale de dépistage du VIH qui se poursuivra jusqu’au 27 décembre, au niveau de toutes les régions du pays pour la promotion du dépistage du VIH et la prévention du milieu scolaire et éducatif.

Il a fait savoir qu’à la fin de juin 2017 le nombre des vivants avec le VIH au Maroc avoisinait les 22000 personnes, dont 50% se trouvent dans les préfectures de Souss-Massa, Casablanca-Settat et Marrakech-Safi, réitérant son appel à la mobilisation de toutes les parties prenantes, en vue d’assurer l’accès aux soins au profit de toutes les personnes vivant avec le VIH.

Pour sa part, la Directrice du collège Halima Saâdia, Khadija Gharib, a souligné, dans une déclaration à la MAP, que cette journée, qui s’inscrit dans le cadre de la célébration par la communauté internationale de la journée mondiale de lutte contre le Sida, vise à informer les élèves de l’importance de la prévention contre le Sida dans le cadre du renforcement de l’éducation sanitaire prônée par le Maroc et sa promotion “pour un mode de vie sain en milieu scolaire”.


“Aucune discrimination ne doit être faite à l’égard des personnes séropositives et porteuses du virus”, a ajouté la directrice de l’établissement scolaire, appelant les élèves de son collège à faire abstraction de toute exclusion, discrimination ou rejet de cette catégorie de personnes malades. Lors de cette journée de sensibilisation, l’accent a été mis sur le comportement à adopter envers les personnes atteintes de cette maladie, visant à alléger leurs souffrances et à les inciter à recourir aux centres spécialisés relevant des délégations régionales et provinciales pour suivre leur traitement.

Cette journée, organisée en collaboration avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation, la délégation provinciale d’éducation et de formation, la délégation du ministère de la Santé et l’Organisation panafricaine de lutte contre le Sida (OPALS), a été marquée par plusieurs activités des élèves du collège, notamment des compétitions artistiques autour de la sensibilisation de cette maladie, des tournois de sport, la diffusion d’un court métrage réalisé par d’anciens élèves de l’école, ainsi que la distribution de dépliants dédiés à la sensibilisation et la prévention contre ce virus.