Manama soutient la décision de Rabat de rompre ses relations diplomatiques avec Téhéran

Manama soutient la décision de Rabat de rompre ses relations diplomatiques avec Téhéran

Le ministre bahreïni des Affaires étrangères, Cheikh Khaled Bin Ahmed al-Khalifa, a annoncé, mardi soir, que son pays soutient la décision du Maroc de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran.

“Nous soutenons le Maroc à chaque fois que les circonstances l’exigent comme il le fait constamment vis-à-vis de nous. Nous appuyons avec force sa décision pertinente de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran, en raison de son soutien à ses ennemis et de sa collaboration avec le mouvement terroriste Hezbollah”, a souligné le chef de la diplomatie bahreïnie, dans un Tweet posté sur son compte Tweeter.

>>Lire aussi :L’ambassadeur du Maroc à Manama salue la position du CCG quant au progrès enregistré sur la voie du renforcement du partenariat stratégique avec le Royaume

Auparavant, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, avait annoncé que le Royaume du Maroc a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran. Cette décision est une “réaction à une implication confirmée de l’Iran à travers le Hezbollah, dont tout le monde connait le lien avec l’Iran, dans une alliance avec le Polisario contre la sécurité nationale et les intérêts supérieurs du Royaume”, avait tenu à préciser M. Bourita.