AccueilA LA UNEManifestations au Venezuela : 369 arrestations depuis lundi
manifestations

Manifestations au Venezuela : 369 arrestations depuis lundi

Un total de 369 personnes ont été interpellées depuis lundi lors des manifestations que connaît le pays pour protester contre le régime de Nicolas Maduro, selon l’ONG “Foro Penal” (Forum pénal). “Depuis le 21 janvier, il y a eu 369 arrestations lors des manifestations” notamment dans les régions pauvres du pays, a déclaré à la presse, Alfredo Romero, directeur de cette ONG, qui s’active dans la défense des détenus politiques au Venezuela.

Rien que mercredi, journée durant laquelle des centaines de milliers de Vénézuéliens sont descendus dans les rues du pays pour protester contre le second mandat de Maduro, considéré comme “illégitime”, 328 personnes ont été arrêtées par les forces de sécurité, a précisé M. Romero.

Il a indiqué que les arrestations se sont poursuivies jeudi, ce qui porte à estimer que le nombre total des personnes interpellées pourrait dépasser 400 lors des prochaines heures. Le président du “Foro Penal” a ajouté que les 369 personnes arrêtées ont été identifiées, précisant que la liste établie par son ONG n’incluait pas les personnes interpellées pour avoir commis des crimes ou des actes de vandalisme.

→ Lire aussi : Crise politique au Venezuela: 13 morts en deux jours

Selon les données fournies par cet avocat, l’Etat de Zulia (ouest, limitrophe de la Colombie) vient en tête en termes de nombre d’arrestations avec 85, suivi d’Aragua (nord) avec 63 et de Monagas (est) avec 45. Ces personnes sont accusées de “terrorisme, incitation à la haine, atteinte à l’ordre public et manque de respect pour l’autorité”, selon un rapport de l’ONG. Pour sa part, l’ONG Observatoire vénézuélien du conflit social (OVCS) a annoncé, jeudi, que le nombre de morts dans les manifestations s’est élevé à 26.

La crise au Venezuela est montée d’un cran suite à l’auto-proclamation, mercredi, du président de l’Assemblée nationale, Juan Guaidó, en tant que “président par intérim” du pays.

M. Guaidó a été reconnu “président par intérim” par une partie de la communauté internationale notamment les pays membres du Groupe de Lima et les Etats-Unis.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :