ban600

Mehreen Faruqi devient la première femme musulmane au Sénat australien

Mehreen Faruqi devient la première femme musulmane au Sénat australien

Mehreen Faruqi a gravé son nom dans l'histoire du parlement australien, en tant que première femme musulmane à siéger au Sénat, dans un contexte tendu marqué par l’allocution choquante d’un sénateur qui a appelé à recourir à "une solution finale" contre l'immigration musulmane.

Députée de la Nouvelle-Galles du Sud (Parti des Verts), Faruqi a été choisie par le Sénat pour occuper le siège vacant suite à la retraite de la sénatrice des Verts, Lee Rhiannon.

Native du Pakistan, Faruqi avait déjà créé l’histoire après son élection au parlement de l’État de la Nouvelle-Galles du Sud en 2013 pour devenir la première femme musulmane à accéder à une fonction politique dans le pays-continent.

Dr Faruqi est arrivée en Australie en 1992. Avant d'entrer l’arène politique, elle a mené une brillante carrière universitaire après l’obtention d’un doctorat en génie de l'environnement.

« Je vais profiter de mon nouveau rôle de sénatrice pour militer pour une Australie où nous sommes plus forts par notre diversité", a indiqué Faruqi, qui devrait prêter serment la semaine prochaine.

→ Lire aussi : Rashida Tlaib, première femme musulmane à être élue au Congrès américain

Exprimant son enthousiasme à apporter "la diversité nécessaire" à Canberra, la sénatrice a souligné que "la réalité est que notre parlement fédéral ne ressemble en rien aux rues et aux banlieues d'Australie. Lentement mais sûrement, les choses changent."

La nomination de Faruqi intervient quelques jours après l’allocution choquante tenue par le sénateur australien Fraser Anning qui a appelé à recourir à "une solution finale" contre l'immigration musulmane.

Dans une allocution devant le Sénat mardi dernier, Anning a souligné qu’« en tant que nation, nous sommes en droit d’insister pour que ceux qui soient autorisés à venir ici reflètent la composition christiano-européenne de la société australienne », ajoutant que « même s’il est certain que tous les musulmans ne sont pas terroristes, il est certain que tous les terroristes sont musulmans, à notre époque, alors pourquoi quiconque voudrait d’eux ici ? »

Faruqi a critiqué les propos « racistes » du sénateur de l'Australian Party, faisant savoir qu’Anning avait "craché au visage des millions d’Australiens".

"Je suis une migrante musulmane… Je suis sur le point de devenir sénatrice et Fraser Anning ne peut rien y faire", a-t-elle souligné dans un article.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :