Nadia Chellaoui, Ambassadeur auprès de Divine Académie française des Arts, Lettres et Culture

Bonne nouvelle pour l’art contemporain marocain!  L’artiste peintre Nadia Chellaoui vient d’être nommée ambassadeur auprès de Divine Académie française  des Arts, Lettres et culture,  pour avoir approché les deux cultures marocaine et brésilienne à travers l’art.

Cette  distinction, la plasticienne marocaine l’a obtenue lors de l’exposition au salon « Arts shopping » au Carrousel du Louvre à Paris  du 21 au 23 octobre 2016, où elle a brillé de mille feux.  «Cette récompense honore toute l’action humaine, généreuse et efficace que vous avez menée pendant toute votre vie artistique», indiquent les artistes du Brésil dans une lettre de félicitation adressée à Nadia Chellaoui à cette occasion.  «Votre mérite doit être d’autant plus mis en exergue que vous avez consacré beaucoup de temps, d’énergie, d’assiduité et consenti à de nombreux sacrifices pour la réalisation de vos œuvres. L’attribution de cette récompense avec statut d’Ambassadeur  vient ainsi couronner vos efforts d’un succès largement mérité. C’est là le juste aboutissement de toute votre application», ajoute-t-on dans le même document.

Une cérémonie officielle des remises des diplômes par Divine Académie française des arts lettres et culture a été célébrée au Palace George V à Paris et présidée par Madame Divani Pavesi et co-préside par Mohamed Berryanele 19 octobre 2016, en présence de plusieurs personnalités françaises et brésiliennes, puisque le Brésil était l’invité d’honneur pour l’année 2016.

Lors de cette 19e édition du grand rendez-vous de l’art à travers le monde, avec  plus de 30 000 visiteurs  en 3 jours, l’artiste-peintre Nadia Chellaoui a dévoilé sa récente série d’œuvres où elle marie bien les couleurs froides et chaudes pour un rapprochement inédit, surtout dans ses portraits individuels. Couleurs expressives, formes de confession symbolique, l’univers pictural de la plasticienne marocaine est le reflet de sa palette riche et sa gestuelle hautement symbolique où la vie est toujours présente. Furtive, incisive et juste, la touche de Nadia Chellaoui nous introduit directement dans l’univers pictographique d’une plasticienne qui donne libre cours à sa sensibilité. Sa passion : la peinture. Sa devise : la créativité et le sérieux. Et son terrain de jeu : la toile. Il s’agit d’une plasticienne dont la fertilité intellectuelle se reflète dans la production picturale. Cette expérience, Nadia Chellaoui l’a partagée un peu partout, au Maroc comme à l’étranger, à travers plusieurs expositions et rencontres d’art. Cette année, l’œuvre de cette artiste peintre s’est invitée au salon «Arts shopping» au Carrousel du Louvre à Paris au pavillon brésilien aux cotés d artistes brésiliens, argentins, français et syriens. L’occasion pour le public de découvrir le travail pictural d’une artiste charismatique, une figure éprise d’art et de liberté. Il faut dire que les couleurs s’imposent énormément dans cet univers où l’identité des personnages, souvent féminins, frise la fiction, voire le fantasme. Le bleu outremer ou opalin cohabite avec le rouge bordeaux ou carmin, les gris colorés destinés à meubler le fond ressortent des zones sourdes. Le tout en adéquation avec les plans du devant, dans un rendu visuel attrayant où la vie est toujours présente. Et la fantaisie qui caractérise sa liberté d’expression demeure quasiment lyrique. Elle révèle une palette diversifiée d’œuvres inspirées de fragments et de symbolisme, plus gestuelles et moins formelles. Pictographies finement tracées, productions plus libres reposant sur l’emploi de signes, de symboles, de motifs géométriques riches en termes de plasticité et de picturalité, les tableaux de Nadia Chellaoui ont toujours été vus et acceptés dans cette démarche et cette alliance pluridisciplinaires. Délivrée des contraintes canoniques de la forme, Nadia Chellaoui, disciple de maîtres expressionnistes comme Kokoschka, Modigliani ou Soutine, se concentre sur ce qui fait la force et la spécificité : rythme et harmonie de la composition dans l’espace, tensions et contrastes des lignes, vigueur et mouvement du trait.

A noter que l’artiste peintre Nadia Chellaoui, en tant qu’ambassadeur de Divine académie française, est amené à animer durant l’année 2017 un échange artistique entre le Maroc et le brésil,  ainsi qu’à  organiser des expositions à  Rio et Sao Paolo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page