Navid Mahmoudi: L’enthousiasme que transmet le festival de Marrakech, porteur d’espoir pour l’avenir du cinéma marocain

L’enthousiasme que transmet le Festival international du film de Marrakech est porteur d’espoir pour l’avenir du cinéma marocain, a relevé,  à Marrakech, le réalisateur afghan, Navid Mahmoudi.

“Le grand enthousiasme que transmet le festival est un grand signe d’espoir car le peuple qui aime l’art et aime le cinéma est un peuple en progression constante”, a affirmé M. Mahmoudi, dans une déclaration à l’issue de la projection de son film “parting” dans la cadre de la compétition officielle de la 16ème édition du Festival international du film de Marrakech.

Tout en se félicitant du parcours riche de cette manifestation culturelle, il a souligné que sa participation à ce festival constitue une occasion propice pour découvrir de près les réalisations du septième art au Maroc.

M. Mahmoudi s’est dit impressionné par la forte audience ayant suivi son film qui a su retenir le souffle du public jusqu’à la dernière minute.


“Je suis très touché de voir que la projection a été suivie également pas la population locale, car nous faisons des films pour les peuples du monde, et en tant que cinéaste c’est quelque chose qu’on sent très bien”, a-t-il confié.

S’agissant de l’histoire du film, le réalisateur afghan a indiqué que celle-ci est proche de celle de ses parents qui ont quitté leur pays natal, un territoire dangereux, en quête d’une vie paisible, en se réfugiant en Iran.

“Mes parents ont renoncé à leurs propres désir et besoin d’être chez eux et ont pris leur cinq enfants et quitté Afghanistan pour l’Iran où ils ont trouvé refuge”, a-t-il ajouté.

Né en 1980 à Parwân (Afghanistan), Navid Mahmoudi part à l’âge de 6 ans s’installer avec sa famille en Iran. Son intérêt et sa passion pour le cinéma commencent à se faire sentir depuis son plus jeune âge.


Il débute comme assistant réalisateur, puis réalise quelques courts métrages et produit une dizaines de films pour la télévision. En 2014, il produit le long métrage “A few Cubic Meters of love” de Jamshid Mahmoudi, qui représentait l’Afghanistan aux oscars 2014.

Parting est son premier long métrage en tant que réalisateur.