New York : les politiques sociales du Maroc exposées à l’ONU

 

Lors de la 55ème Session de la Commission onusienne du développement social, qui s’est tenue, vendredi soir, à New York, le Maroc a présenté ses politiques sociales et de développement qu’il continue d’entreprendre, au cours de cette dernière décennie.

Abdessamad Lamrani, directeur du développement social au ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du développement social, a annoncé, lors de son intervention à cette session, devant un parterre de diplomates, d’experts et de représentants d’ONG internationales,que le Maroc a établi une gamme de politiques et de programmes publiques, durant cette dernière décennie, ayant édifié les bases de la politique globale de promotion des droits des différentes catégories sociales et d’amélioration de la situation sociale et économique des personnes en situation de fragilité sociale.

L’initiative nationale pour le développement humain (INDH) représente, notamment, un modèle unique de développement à ce sujet. Elle a pour objectif de ‘’lutter contre l’exclusion et de répondre aux besoins des personnes en situation précaire’’, a souligné, M. Lamrani.

Le plan gouvernemental pour l’égalité « ICRAM », quant à lui, constitue un saut qualitatif dans le traitement du dossier de l’équité et de la lutte contre la violence faite aux femmes et la promotion de leurs conditions, et vise à intégrer les femmes dans les politiques publiques et les programmes de développement.


Par ailleurs, sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a déployé des efforts coordonnés et soutenus pour promouvoir et assurer la défense et la promotion des droits de l’enfant. Ces politiques publiques stipulent, notamment, le droit à la survie de tous les enfants, partout et en tout temps; leur droit de réaliser leur potentiel ; d’être protégés contre les préjudices, les mauvais traitements et l’exploitation ; et de participer pleinement à la vie familiale, culturelle et sociale.

Concernant les personnes âgées, plusieurs programmes de protection sociale ont été édifiés dans ce sens, citons par exemple ; le régime d’assistance médicale RAMED, le programme ‘’Tayssir’’ pour aider les familles à supporter le coût de la scolarisation de leurs enfants, le programme ‘’ Daam’’, destiné aux veuves en situation précaire.

La situation des personnes handicapées occupe une place importante dans les politiques sociales du Royaume du Maroc, a ajouté le responsable.

En effet, Mme Catalina Devandas Aguilar, première rapporteuse spéciale de l’ONU sur les droits des personnes handicapées, a déclaré, à ce propos  ‘’ Je tiens à féliciter les pays comme la Chine, le Portugal et le Maroc pour leurs démarches inclusives des personnes en situation de handicap”.


Créée en 1946, la Commission du développement social est un organe technique du Conseil économique et social (ECOSOC). Elle est chargée, depuis 1995, du suivi et de la mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’action de Copenhague.  Composée de 46 membres, elle examine, chaque année, des thèmes relatifs au développement social.

Chaouki OULKHIR