ban600

Ouverture à Marrakech des travaux de la 11è Conférence arabe de l’énergie

Ouverture à Marrakech des travaux de la 11è Conférence arabe de l’énergie

Les travaux de la 11è Conférence arabe de l'énergie, initiée sous le thème "l’énergie et la coopération arabe", ont débuté, lundi à Marrakech, avec la participation de ministres et de responsables chargés de ce secteur.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette rencontre, qui connaît aussi la participation de représentants de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), de la Ligue arabe, des organisations économiques et énergétiques arabes et mondiales, d'experts et spécialistes de l'industrie du pétrole et de l’énergie issus de pays arabes, de banques et institutions financières concernées par les questions énergétiques, examinera, quatre jours durant, la situation de l’énergie, ses évolutions récentes et futures et son impact sur le secteur énergétique dans le monde arabe.

Organisée par le ministère de l'énergie, des mines et du développement durable, le Fonds arabe pour le développement économique et social, la Ligue arabe, l'Organisation des pays arabes exportateurs du pétrole (OAPEC), et l'Organisation arabe du développement industriel et minier (OADIM), les participants à la conférence discuteront aussi de la sécurité énergétique en tant que partenariat mondial et des investissements nécessaires au développement du secteur de l’énergie dans les pays arabes.

Ils examineront également les questions relatives aux sources de l’énergie arabe, les futures industries pétrolières dans les pays arabes et le monde, la coopération arabe dans le domaine de l’énergie électrique, la gestion de la demande en énergie dans les pays arabes, outre les questions relatives à l’énergie, à l’environnement et au développement durable.

Intervenant à la cérémonie d'ouverture de cette conférence, le ministre de l'énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, a mis l'accent sur les changements structurels et les orientations stratégiques adoptés par le Maroc dans le domaine de l'énergie, à travers des projets innovants dans ce domaine, ainsi que sur les progrès réalisés par le Royaume en matière de développement durable et des questions de l'environnement et du climat.

→ Lire aussi : Les énergies renouvelables: un levier de croissance durable pour l’économie nationale

Rabbah a mis en relief les grandes réalisations du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables (énergies solaire, éolienne et hydroélectrique) et l'augmentation du volume des investissements du secteur privé national et international dans ce secteur, ainsi que les progrès réalisés au niveau de la production d'électricité, en plus des grands projets dans le domaine du gaz, tout en soulignant les grands pas franchis par le Royaume en matière de développement durable.

Dans une allocution lue en son nom, le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a relevé l'importance que revêt cette conférence dédiée au secteur de l'énergie, faisant remarquer que ce conclave vise à coordonner l'action entre les institutions arabes concernées par le secteur énergétique et le développement durable, à lier les politiques d'énergie aux questions du développement, et à faire connaître les dimensions internationales de l'énergie et leur impact sur les pays arabes.

Il a, en outre, appelé au renforcement de l'action arabe commune dans le domaine de l'énergie, à l'encouragement des initiatives et des facilitations en tant que choix stratégique pour implanter l'industrie dans la région arabe, tout en tirant profit des expertises internationales dans ce domaine, relevant l'importance de renforcer la coopération avec les pays avancés en vue de l'échange des expertises et le transfert des connaissances à la région arabe, qui a encore besoin de développer ses compétences.

Cette rencontre vise à établir un cadre institutionnel autour des questions du pétrole et de l’énergie pour l’élaboration de visions arabes communes, à coordonner les relations entre les institutions arabes opérant dans les domaines inhérents à l’énergie et au développement, à lier les politiques de l’énergie aux questions du développement et à examiner les besoins arabes actuels et futurs en énergie et les moyens d’y répondre.

Cette conférence s’assigne aussi pour objectifs de s'informer des potentialités arabes et les efforts consentis pour promouvoir les sources d’énergie, de coordonner les efforts et de faire connaître les dimensions internationales de l’énergie et leur impact sur les pays arabes.

Le programme de ce conclave comporte trois sessions ministérielles sur "la prospection de l'avenir de l’énergie aux niveaux arabe et mondial", "la sécurité énergétique en tant que partenariat mondial", "les exigences de l’investissement dans le secteur de l’énergie dans les pays arabes", en plus de séances plénières portant, entre autres, sur "les sources d’énergie dans les pays arabes et le monde : réalité et perspectives", "la coopération arabe dans le domaine de l’énergie électrique", "la gestion de la demande sur l’énergie dans les pays arabes" et "l’énergie, l’environnement et le développement durable".

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :