Quatre civils tués par une frappe israélienne près de Damas

civils

Quatre civils ont été tués et 21 blessés par un bombardement israélien près de Damas dans la nuit de dimanche à lundi, a rapporté l’agence de presse officielle syrienne Sana.

L’agence a précisé qu’un enfant de trois ans figurait parmi les civils tués, faisant état de frappes israéliennes près de Damas et à Homs, dans l’ouest de la Syrie. “Nos défenses aériennes ont affronté des missiles ennemis tirés par des avions israéliens”, a déclaré l’agence, citant une source militaire, selon laquelle ces frappes visaient “certaines de nos positions à Homs et près de Damas”.

Sana n’a pas donné plus de précisions sur la localisation des positions visées. L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), une ONG basée en Grande-Bretagne, a pour sa part annoncé que des frappes avaient eu lieu contre un centre de recherches et un aéroport militaire à l’ouest de Homs, où sont déployées des troupes du mouvement chiite libanais Hezbollah et des troupes iraniennes.

Le directeur de l’OSDH, Rami Abdelrahmane, a indiqué que ces frappes avaient fait des blessés.