Rabbah appelle à une implication collective dans la mise en oeuvre du Pacte de l’exemplarité de l’administration

rabbah

Le ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, Aziz Rabbah a appelé tous les départements à s’impliquer dans le chantier structurant de la mise en oeuvre du Pacte de l’exemplarité de l’administration.

S’exprimant lors de la réunion, récemment, du Comité de suivi et d’accompagnement de la stratégie nationale de développement durable (SNDD), M. Rabbah a souligné l’importance que revêt la mise en œuvre de ce Pacte en matière de développement durable, invitant tous les départements à s’impliquer dans ce chantier structurant, afin de faire de l’administration “le modèle à suivre” dans ce domaine.

Cité par un communiqué du ministère, M. Rabah a évoqué, à cet égard, l’importance d’utiliser les énergies renouvelables, de préserver les ressources en eau, de développer le travail à distance et d’adopter le courrier électronique et tout ce qui peut contribuer à réduire l’utilisation du papier.

M. Rabbah a, également, appelé à recourir aux services locaux et à encourager la consommation de produits nationaux, dans le but de soutenir l’économie marocaine et d’atténuer les effets négatifs de la pandémie du Coronavirus.

Après la présentation des progrès accomplis dans la mise en œuvre de la SNDD, les participants ont salué les efforts déployés par le département de l’Environnement dans la coordination de la SNDD, notamment la plateforme digitale mise en place pour le suivi de ses indicateurs et réitéré leur engagement dans sa mise en œuvre et l’atteinte de ses objectifs.


Cette réunion, tenue à distance, a été consacrée à la présentation du bilan des réalisations de la SNDD au titre de l’année 2019 concernant l’exemplarité de l’administration et les plans d’actions sectoriels du développement durable (PADD), ainsi que le plan d’action 2020-2021.

Au terme de la réunion, le Comité a approuvé des projets de décisions, dont les plus importantes concernent l’obligation pour tous les départements ministériels de prévoir dans leurs budgets annuels la mise en œuvre du PEA, l’évaluation de la stratégie nationale de développement durable au cours de l’année 2021, afin de l’aligner sur les évolutions nationales et les obligations internationales, et enfin la mise en place au niveau des régions d’un mécanisme pour assurer le suivi de la mise en œuvre de la SNDD.

Le comité a, également, adopté le règlement intérieur et le rapport sur le bilan des réalisations pour l’année 2019.

La réunion, qui a vu la participation des secrétaires généraux des départements ministériels membres dudit comité ou leurs représentants, s’est tenue conformément aux dispositions du décret n° 452-2-19 du 29 juillet 2019, instituant la Commission nationale de développement durable.