Revue de presse nationale du 6 mai 2019

Revue de presse nationale du 6 mai 2019

2M

Le Maroc a enregistré des avancées notables en matière de démocratie, a affirmé, samedi à Errachidia, le secrétaire général du Parti Justice et Développement (PJD), Saad Dine El Otmani. Lors d'une rencontre de communication organisée par le secrétariat régional du parti avec plusieurs acteurs dans la région de Drâa-Tafilalet, M. El Otmani a souligné que la Constitution de 2011 a représenté un tournant majeur et un saut qualitatif sur le plan démocratique, ajoutant que la pratique démocratique et partisane exige l’acceptation de la différence, le respect des autres opinions et la reconnaissance des résultats des élections.

Très belle initiative. A l’occasion du mois sacré, les joueurs du Paris-Saint-Germain ont publié une vidéo dans laquelle ils souhaitent Ramadan Moubarak à tous les musulmans. D’une durée de 12 secondes, la vidéo regroupe les stars du PSG dont Kylian Mbappé, Neymar, Moussa Diaby, Thiago Silva et Marquinhos. A tour de rôle, ils ont tous souhaité Ramadan Moubarak à tous les musulmans ; une initiative salutaire de tolérance et de consécration du multiculturalisme. Le mois sacré de Ramadan a débuté ce lundi 06 mai 2019 dans plusieurs pays arabes et européens. Au Maroc, le ramadan débutera officiellement mardi 07 mai.

Le Matin

L'économie marocaine a créé 15.000 postes d'emploi (création de 109.000 en milieu urbain et perte de 94.000 en milieu rural), entre le premier trimestre de 2018 et la même période de 2019, contre une création de 116.000 une année auparavant, selon le Haut-commissariat au Plan (HCP). Ainsi, le volume global de l'emploi est passé, entre les deux périodes, de 10.882.000 à 10.897.000 personnes, tandis que le taux d’emploi a reculé de 0,6 point au niveau national, passant de 42,2% à 41,6%, relève le HCP qui vient de publier une note sur la situation du marché de travail au 1er trimestre 2019, faisant savoir que ce taux a baissé de 35,8% à 35,6% en milieu urbain et de 53,5% à 52,3% en milieu rural.

Le taux de chômage est passé, entre le premier trimestre de l'année 2018 et celui de 2019, de 10,5% à 10% au niveau national, de 15,6% à 14,5% en milieu urbain et de 3,5% à 3,8% en milieu rural, selon le Haut-commissariat au Plan (HCP). Avec un recul de 61.000 chômeurs, résultant d'une baisse de 69.000 en milieu urbain et d'une hausse de 8.000 en milieu rural, la population active en chômage est passée, entre le premier trimestre de l'année 2018 et celui de 2019, de 1,272 million à 1,211 million chômeurs, enregistrant une baisse de 4,8% dans le volume global du chômage au niveau national, fait savoir le HCP dans une note sur la situation du marché du travail au T1-2019.

L’Economiste

Quelque 422 imams et morchidates ont été dépêchés par le ministère des Habous et des Affaires islamiques pour l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pendant le mois sacré de Ramadan. Ce groupe de prédicateurs et psalmodieurs seront chargés de dirigés les prières et animer des conférences et des veillées religieuses dans les mosquées et lieux de culte. Ils ont été répartis "de concert avec les ambassades et consulats du Royaume à l’étranger, ainsi qu’avec les instances dirigeantes des mosquées marocaines dans les pays concernés", indique le ministère.

Le taux de chômage a légèrement reculé chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans et les personnes diplômées, selon le HCP. Au premier trimestre, le taux est passé de 25,7% à 24,1% chez les 15-24 ans, et de 18,3% à 17,1% parmi les personnes disposant d’un diplôme. Ces catégories sont avec les femmes les plus touchées par le chômage. En effet, les taux de chômage les plus élevés sont relevés, en particulier, parmi les femmes (14,7% contre 8,5% parmi les hommes), les jeunes âgés de 15 à 24 ans (24,1% contre 7,8% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus) et les détenteurs d’un diplôme (17,1% contre 3,7% parmi les non diplômés).

H24Info

Plusieurs bruits de couloirs dans les ministères s’accordent pour affirmer qu’un remaniement ministériel serait imminent après la maladie du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit et la menace du PPS de se retirer de la coalition gouvernementale. D’après la même source, la colère du parti du Progrès et du Socialisme qui menace de quitter le navire gouvernemental et la maladie de Laftit constituent une pression supplémentaire sur le chef de gouvernement, Saâdeddine El Othmani.

Les éléments de la police opérant à l'aéroport international Marrakech-Ménara ont procédé, samedi, à l'interpellation d'un ressortissant français âgé de 58 ans, en exécution d'un mandat d'arrêt international émis à son encontre par les autorités judiciaires suisses, où il est condamné à une peine de réclusion dans une affaire d’escroquerie, a indiqué dimanche la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

HuffPost Maghreb

Les généraux Mohamed Mediene, dit Toufik, Bachir Tartag et l’ex-conseiller à la présidence, Said Bouteflika, ont été placés sous mandat de dépôt, a annoncé le Procureur générale près du tribunal militaire de Blida dans un communiqué, lu à l’ENTV. La chaîne de télévision publique a partagé des images exclusives des trois accusés, se rendant au tribunal militaire de Blida. Les généraux Mohamed Mediene, dit Toufik, Bachir Tartag et l’ex-conseiller à la présidence, Said Bouteflika sont accusés de “complot contre l’Etat” et “atteinte à l’autorité de l’armée”.

Ils n’avaient pas de plan défini. Les quatre principaux accusés dans le terrible meurtre des deux touristes scandinaves à Imlil, en décembre dernier, n’avaient pas prévu tout de suite d’ôter la vie à Maren Ueland et Louisa Vesterager Jespersen. Avant la nuit du 17 décembre, ils ont d’abord réfléchi au lieu. Selon le journal norvégien Stavanger Aftenblad, qui cite des documents légaux issus des procureurs marocains, le choix des quatre suspects qui ont porté allégeance à Daech s’est porté vers le Toubkal “car c’était une destination réputée pour les étudiants étrangers”, rapporte le quotidien Aftenposten.

Yabiladi

Un mineur marocain d’environ 17 ans se trouve dans un état très grave après avoir été agressé à l’acide, vendredi 3 mai vers 15 heures, par une personne cagoulée alors qu’il marchait dans une rue en direction de son domicile, à Caspe (province de Saragosse), indique le journal ABC. La victime a été grièvement blessée au visage et a été hospitalisée à l’hôpital Miguel Servet de Saragosse, où elle a été transférée par hélicoptère depuis l’hôpital d’Alcañiz, dans la ville de Teruel.

L’«Association Tafra pour la solidarité et la fidélité» exige de réunir l’ensemble des détenus du Hirak du Rif dans la prison de Nador 2. Un lieu proche des familles et le mieux indiqué du point de vue de sa capacité à les contenir tous, explique l’association dans un communiqué publié sur sa page Facebook. Tout retard dans la réalisation de cette revendication «incitera les détenus politiques à observer une nouvelle grève de la faim», a-t-elle mis en garde.

TelQuel

Le lundi 6 mai, les prix des tickets de 2e classe des trains reliant Casablanca à Rabat et Rabat à Kénitra ont connu une augmentation surprise de quelques dirhams. Ainsi, le billet de train reliant Rabat à Casablanca coûtera dorénavant 40 dirhams, contre 37 dirhams auparavant.

Déjà un million d'espèces menacées d'extinction et le rythme s’accélère : la nature qui permet à l'humanité de vivre est condamnée à poursuivre son déclin à moins d'"un changement profond" des modèles de production et de consommation des hommes. Dans un rapport sans précédent publié lundi, le groupe d’experts de l’ONU sur la biodiversité (IPBES) peint un tableau sombre de l’avenir de l’être humain qui dépend de la nature pour boire, respirer, manger, se chauffer ou se soigner.

La Nouvelle Tribune

Les Assises de la fiscalité, tenues les vendredi 03 et samedi et 04 mai 2019 à Skhirat, sont les troisièmes après celles de 1999 et de 2013. C’est dire qu’elles se réunissent à peu près tous les 5 ans, une cadence qui relève de l’évolution économique du Maroc ! D’un Ministre des Finances et d’une Direction Générale des Impôts l’autre, la problématique de l’équité fiscale a toujours été au centre de cet événement. Et donc l’ouverture de ces 3 èmes Assises de la Fiscalité, a été un événement en soi avec les discours des officiels, notamment du Chef du Gouvernement, du Ministre de l’Économie et des Finances, du Ministre délégué à l’Intérieur, des Présidents du CESE et la CGEM, qui, tous, ont abondé dans le sens de la nécessité d’une réforme fiscale sous la forme d’une nouvelle Loi-cadre de cinq ans dès 2020.

Le Maroc a besoin d’une jeunesse investie dans l’innovation et l’entrepreneuriat au service du développement économique et social, en général, et le développement rural en particulier, notamment pour une agriculture moderne et durable et un milieu rural offrant les opportunités de création de la richesse et d’emplois, a indiqué dimanche à Rabat le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :