Rupture d’un barrage au sud-est du Brésil: 110 morts et 238 personnes disparues

Rupture d’un barrage au sud-est du Brésil: 110 morts et 238 personnes disparues

Le bilan des victimes de la rupture d’un barrage minier à Brumadinho dans l’État du Minas Gerais, au sud-est du Brésil, a atteint 110 morts et 238 portés disparus une semaine après la catastrophe.

La défense civile a confirmé le décès de 110 personnes , dont 71 ont été identifiées, et 238 autres portées disparues. Selon le porte-parole des pompiers, le lieutenant Pedro Aihara, les corps retrouvés, jeudi, se trouvaient dans la zone du réfectoire de Vale la société gestionnaire du barrage.

"Les opérations de recherche entreront dans une phase plus difficile car les corps localisés se trouvaient dans des zones peu profondes. La recherche des victimes exigera maintenant davantage de fouilles", a-t-il fait savoir.

→ Lire aussi : Brésil: 58 morts et 305 portés disparus dans l’effondrement d’un barrage minier

"A ce stade, les opérations de recherche exigent de creuser et d’autres techniques (...) le nombre de corps trouvés augmentera, mais la progression sera lente", a poursuivi le responsable.

Par ailleurs, M. Aihara a indiqué que les travaux de recherche ont été interrompus au cours de l’après-midi en raison de fortes pluies. Un précédent bilan annoncé, mercredi, faisait état de 99 morts et 259 disparus. Depuis samedi dernier, aucun survivant n’a été retrouvé et la possibilité d’en retrouver au cours des prochains jours est minime.

Le bilan dépasse de loin celui provoqué par une autre rupture de barrage en 2015, à Mariana, également dans l'État du Minas Gerais, ayant fait 19 morts et d’importants dégâts environnementaux.

A l'époque, des centaines de kilomètres carrés avaient été submergés par la boue, qui avait traversé deux États brésiliens jusqu'à l'océan Atlantique à travers le lit du fleuve Rio Doce.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :