San Francisco déclare la guerre aux cigarettes électroniques

San Francisco déclare la guerre aux cigarettes électroniques

San Francisco est devenue la première ville des États-Unis à interdire les cigarettes électroniques, une initiative qui vise à mettre un frein à ce que les experts américains décrivent comme une épidémie de nicotine chez les adolescents.

La décision prises par les autorités de la grande ville de l'Etat de la Californie (ouest) stipule que "nul ne peut vendre ou distribuer une cigarette électronique à une personne à San Francisco" à moins que ce produit n'ait été examiné avant la commercialisation par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, ce qui n'est pas encore le cas. Cette interdiction annoncée mardi s’applique aussi bien aux produits de tabac aromatisé qu’aux cigarettes électroniques.

"C’est un pas décisif pour empêcher une autre génération d’enfants de San Francisco de devenir dépendants de la nicotine", a déclaré le procureur de la Ville, Dennis Herrera, à l’issue d'un vote de la nouvelle loi.

→ Lire aussi : Les cigarettes suisses exportées vers le Maroc seraient plus toxiques que celles vendues en Europe

"Nous travaillons depuis des décennies pour réduire l'usage du tabac et pour mettre fin à la dépendance à la nicotine", a déclaré, de son côté, Shamann Walton, du Conseil des superviseurs de la ville et co-auteur du projet de loi interdisant les cigarettes électroniques qui entrera en vigueur 30 jours après son approbation par le maire.

"Vous avez maintenant cet appareil chargé de nicotine et de produits chimiques qui attire les gens vers la dépendance. Nous devons le garder hors de portée des jeunes", a-t-il souligné.

L’adoption à l’unanimité de ce projet de loi a été saluée par les défenseurs anti-tabac et l'American Heart Association, parmi d'autres organisations de santé. San Francisco utilise depuis longtemps des ordonnances pour défendre des causes progressives. La ville a notamment interdit les pailles en plastique, la vente de produits en fourrure ainsi que des technologies de reconnaissance faciale.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :