Times Higher Education : l’Université Ibn Tofail émerge du lot pour la deuxième année consécutive

Université Ibn Tofail

L’Université Ibn Tofail de Kénitra s’est distinguée pour la deuxième année consécutive dans le prestigieux classement “Times Higher Education”, en se positionnant dans les premiers rangs en termes de respect des Objectifs du développement durable des Nations unies (ODD).

Les résultats de ce classement international “The Times Higher Education Impact Ranking 2020” qui se penche sur plus de 800 universités dans 85 pays, ont été publiés le 22 avril, indique l’université dans un communiqué.

Il s’agit principalement des objectifs “Clean Water and Sanitation/ eau et assainissement”, où l’Université de Kénitra s’est classée en première position au Maroc et en Afrique, deuxième dans le monde arabe et 37ème au niveau mondial.

Sur l’objectif “Affordable and Clean Energy /Energie Propre”, l’UIT s’est classée première à l’échelle nationale, première en Afrique, première dans les pays arabes et 42ème sur le plan international.

L’UIT s’est également distinguée dans le classement global “Overall”, où elle a décroché la première place au plan national, quatrième à l’échelle de l’Afrique et du monde arabe.


Le classement “Times Higher Education” revient sur les performances des universités en ce qui concerne les objectifs du développement durable des Nations unis (ODD). Il est établi sur la base de 17 objectifs adoptés en 2015 par les 193 États-membres de l’ONU.

Ce classement de l’Université Ibn Tofail est en soi une grande réussite, en ce sens qu’il vient certifier ses engagements dans la mise en œuvre et l’application des ODD établis par l’Organisation des Nations Unies, par la qualité de ses formations, ses recherches, son transfert de connaissances et sa gouvernance entre autres.

Une telle performance illustre l’engagement du Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, en faveur de la mise en œuvre des ODD, a indiqué la même source, notant que cet engagement se traduit à travers plusieurs démarches stratégiques notamment la loi-cadre portant charte nationale de l’environnement et du développement durable, ainsi que l’adoption de politiques sectorielles qui s’inscrivent dans une approche de développement durable, conclut le communiqué.