50ème édition du Festival National des Arts Populaires de Marrakech

50ème édition du Festival National des Arts Populaires de Marrakech

L’Association Le Grand Atlas (AGA), en étroit partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication, organisateurs de ce demi-siècle de vie du FNAP  ne ménagent  aucun effort pour présenter au public un bon nombre de raretés et d’inédits qui seront également au programme de cette grande fête, une mission dont l’objectif fondamental est, celui d’innover tout en respectant les valeurs originales, et traditionnelles des Arts Populaires dans leurs quintessences régionales.

Le Président de l’AGA, le Professeur Mohamed KNIIRI, ancien Ministre de l’Eduction Nationale, exprime jovialement un grand merci à tous les partenaires de cet anniversaire audacieux qui crée une 50ème expérience bien singulière, propre au Festival, qui mettra à l’honneur  les Artistes venant des quatre coins de la planète,  pour participer à cette fusion des Danses et Musiques  universelles du monde.

Il faut souligner  et remercier aussi et surtout Mohamed EL AAREJ,  Ministre de  la Culture et de la Communication en tant que véritable propulseur du soutien et de la promotion non seulement de cette 50ème édition 2019, mais de l’ensemble  du secteur culturel et artistique  à travers tout le Royaume, dans l’impérieux souci de rétablir certaines formes de l’évolution socio-économique des Artistes et créateurs, toutes disciplines confondues, ainsi que la formation des jeunes par la création d’écoles d’apprentissage des métiers d’arts traditionnels dont les danses et musiques populaires, qui nous procurent une joie esthétique et sont considérés à certains égards à travers le monde comme normes et modèles inimitables.

La force et l’influence musicale principale de ce Festival sonore et visuelle se trouve dans les profondeurs de la tradition musicale arabo-berbère, une identité marocaine forte couplée  d’un métissage des musiques venant d’autres horizons aussi bien asiatiques qu’européens, dans le site historique tout  aussi prestigieux qu’extraordinaire du Palais BADII parmi d’autres et des plus importants de la Ville, comme le Théâtre Royal et La célèbre Place Djemaa Al Fna née au XIe siècle, véritable symbole de Marrakech qui bénéficie d’une protection depuis 1922, à titre de patrimoine artistique du Maroc.

Des Spectacles venant de plusieurs continents, chaque soir dans différents espaces de la Ville ocre, évidemment à l’image de l’identité culturelle de chaque pays, la complémentarité est tout aussi institutionnelle pour  l’ensemble dans cette fusion universelle.

N’oublions pas que l’homme dans sa lutte contre la nature, se sert de l’art d’une part comme objet de connaissance, et d’autre part comme moyen d’exposer l’état de connaissance où il est parvenu et en fait son sanctuaire, l’art est le reflet de tant d’époques auxquelles il fournit un système d’information et de stylisation entrainant son cortège d’œuvres à travers les siècles, créant tant de nostalgies d’un âge bienheureux que la nature de l’homme refuse de perdre.

→ Lire aussi : 1ère édition du Festival International de Musique Andalouse de Casablanca

Initié par Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V en 1960, cet événement fusionnel, attire depuis sa création des milliers de visiteurs enthousiastes, chaque année dans une ambiance effervescente entre compétitions, spectacles équestres fusionnels, les différents spectacles de danses et de chants de  pratiquement toutes les régions du Maroc.

Le renouvellement comme chaque année est et sera toujours au rendez-vous, c’est surtout quelques fractions de rêver, d’observer, échanger et de rencontrer pour découvrir partager et transmettre.

Cette Manifestation grandiose, reste dans toute sa pluralité, une Conception de l’Histoire du Royaume Marocain, dans toute la sensibilité et la splendeur de ses richesse culturelles, qui fait conserver à cet évènement traditionnel au coutumes ancestrales de ses régions, la piquante dose supplémentaire d’une époque moderne et innovante  de créativité hautement sonore, visuelle et  colorée.

Générer un large intérêt public, une meilleure reconnaissance du Festival dans le monde, et sensibiliser non seulement la population œuvrer dans un but commun grâce à des approches complémentaires pour inciter les amateurs aussi bien que les professionnels à exploiter les domaines de

Un Programme des plus alléchants pendant quelques jours de spectacles sous fond de convivialité, d’amitié et de plaisir permettant ainsi une meilleure visibilité du Festival National des Arts Populaires de Marrakech dans le monde, afin de stimuler aussi les Professionnels et les décideurs à s’engager, soutenir et faire progresser cette culture artistique d’envergure universelle .

Les Arts traditionnels occupent depuis l’antiquité une place toute prestigieuse et particulière,  à travers leurs différentes disciplines confondues, c’est le dialogue par excellence par lequel transite le Message d’Union et de paix, des cultures à travers le monde pour, créateur d’une véritable richesse de ressources humaine, socioéconomique et sociopolitique.

Cet évènement est doté d’un Comité de Pilotage dont la priorité est d’insuffler une politique culturelle très active encadrée de stratégies extrêmement fortes dans un travail d’équipe qui analyse les secteurs d’intervention prioritaire organisationnel dans les différentes missions de cette grandiose manifestation conviviale et fédératrice classée par l’UNESCO dans l’échiquier mondial en tant que Chef d’œuvre culturel immatériel  du patrimoine mondial.

Les Organisateurs remercient  tous les artistes et Partenaires d’ici et d’ailleurs qui font de cet évènement une réalité émotionnelle que l’on peut partager en toute convivialité et tolérance avec le monde.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :