Addis-Abeba: Le Maroc prend part au Forum régional de la sécurité sociale pour l’Afrique

Le Forum régional de la sécurité sociale pour l’Afrique a ouvert ses travaux, lundi, au Centre de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA) à Addis-Abeba, avec la participation du Maroc. 

Le Royaume est représenté à cette rencontre de trois jours par une importante délégation composée notamment du Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale du Maroc (CNSS), Said Ahmidouch, du président de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP), Abdelmoula Abdelmoumni, du secrétaire général de la Caisse marocaine des retraites (CMR), Ahmed Bensaid, et de représentants du ministère de l’Emploi et de l’insertion professionnelle.

Initié par l’Association internationales de la Sécurité Sociale (AISS), à l’invitation de l’Office de la sécurité sociale de la fonction publique d’Ethiopie, ce Forum (23-25 octobre) constituera une plateforme privilégiée pour échanger des informations et analyser les défis et priorités de la sécurité sociale les plus importants en Afrique.

Lors de cet événement international, les représentants des institutions membres de l’AISS seront invités à identifier des solutions innovatrices et à façonner le programme dans le cadre d’une enquête qui sera menée auprès de tous les membres de la région.


Il est prévu aussi une journée pour l’excellence en matière d’administration et de sécurité sociale. L’objectif de cette Journée est de permettre aux participants d’échanger leur savoir en matière de pratiques qui ont fait leurs preuves dans les domaines prioritaires de l’administration de la sécurité sociale en Afrique.

Se référant aux lignes directrices et des bonnes pratiques soumises dans le cadre du Prix AISS des bonnes pratiques pour l’Afrique, la Journée pour l’excellence présentera les services uniques et les connaissances offerts par le Centre pour l’excellence de l’AISS, et, grâce à une série de séances parallèles, favorisera l’interaction et l’échange d’expériences en matière de bonnes pratiques.

Au programme de ce Forum figurent également des séances de travail articulées autour de thématiques variées se rapportant notamment au « Soutien à l’engagement régional envers l’excellence dans l’administration de la sécurité sociale », « Célébrer les accomplissements, regarder vers l’avenir » ou encore « les facteurs favorables à l’innovation dans l’administration de la sécurité ».

Un Sommet régional de la sécurité sociale pour l’Afrique est aussi au menu de ce Forum. Il réunira des ministres, des hauts fonctionnaires et des représentants d’organisations internationales pour des exposés et un débat sur les politiques et actions nécessaires à la construction comme à l’amélioration de systèmes de sécurité sociale et de santé complets et durables.


La remise du Prix AISS des bonnes pratiques pour l’Afrique, qui récompense les accomplissements d’institutions de sécurité sociale de la région, sera l’un des moments forts du Forum. Ce prix reconnaît les bonnes pratiques dans l’administration de la sécurité sociale, et sera remis lors du Forum. Le prix et les certificats de mérite, attribués par un jury international, fourniront un cadre au contenu de la Journée pour l’excellence.

Lors de ces assises, l’AISS présentera son premier rapport sur les dix principaux défis pour la sécurité sociale en Afrique. S’appuyant sur les solutions et réponses identifiées dans le rapport ainsi que les discussions des panélistes représentant les responsables de la sécurité sociale de toute la région, la séance donnera un aperçu du dynamisme de la sécurité sociale en Afrique et constituera le point de départ aux principaux échanges ultérieurs du Forum.

Il va sans dire que la protection universelle offerte par la sécurité sociale constitue un objectif global et régional ainsi qu’un élément essentiel des stratégies de développement social et économique en Afrique, lit-on dans une note introductive de ces assises.

Parallèlement, les systèmes de sécurité sociale d’Afrique sont confrontés à des changements rapides dans les domaines économique, social et du marché du travail, engendrant de nouveaux défis et opportunités. Si des progrès importants peuvent être observés, les institutions devront toutefois identifier des solutions innovantes pour étendre la couverture et améliorer l’administration, ajoute-t-on.


Certes, la sécurité sociale en Afrique a fait d’importants progrès. Afin de poursuivre l’extension et l’amélioration de la couverture, les institutions de la sécurité sociale devront s’adapter et innover afin de relever les principaux défis.

Pour rappel, l’Association internationale de la sécurité sociale (AISS) est une organisation internationale de premier plan qui regroupe des institutions et des organismes de sécurité sociale du monde entier. Elle vise à promouvoir une sécurité sociale dynamique en tant que dimension sociale dans le contexte de la mondialisation, en favorisant l’excellence dans la gestion de la sécurité sociale.

Fondé en 1927, le secrétariat de l’AISS est situé au Bureau international du travail (BIT) à Genève. 340 organisations, provenant de 160 pays sont membres de l’AISS, y compris le Maroc qui compte 4 organismes membres affiliés (CNSS, CMR, RCAR, MGPAP) et 2 membres associés (DAPS, Direction des assurances et de la prévoyance sociale et ANAM, Agence Nationale de l’Assurance Maladie).