Afrique: Les systèmes de santé lourdement impactés par la pandémie

pandémie

Les systèmes de santé en Afrique, qui reste le continent le moins touché en nombre de morts et de cas de Covid-19, ont été lourdement impactés par la pandémie, bien que les dégâts restent moins sévères qu’initialement annoncé, a indiqué, jeudi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

“La première analyse qui a été faite par l’OMS est que le coronavirus touche très lourdement les systèmes de santé en Afrique”, a indiqué Mme Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, lors d’une visioconférence.

Mme Moetti a relevé, dans ce sens, une baisse des services de soins de santé par rapport en 2019. Cette baisse a été enregistrée “surtout durant les mois de juin et juillet où plusieurs pays ont imposé des restrictions sur les déplacements des populations et d’autres mesures à caractère social et d’hygiène”, a-t-elle expliqué, soulignant des perturbations importantes en termes de vaccination des enfants.

“Certes, le Covid-19 n’ pas entrainé une surcharge totale des systèmes de santé en Afrique comme on le présidait (…) mais il a pesé lourdement sur les ressources du secteur qui ont été orientées vers la lutte contre le nouveau coronavirus”, a-t-elle dit.

Elle a fait observer, par ailleurs, que “les retards constatés au début de la pandémie ont été rattrapés”, notant que “les campagnes de vaccination ont permis de protéger des milliers d’enfants contre diverses maladies”.


La directrice régionale de l’OMS a appelé, à ce propos, les autorités, les communautés et les partenaires à “travailler pour préserver les acquis engrangés si durement pendant des années” en Afrique.

L’Afrique qui connait un plateau dans le nombre de cas de Covid-19 depuis le mois septembre, enregistre depuis quelques semaines une augmentation des infections, selon l’OMS.

( Avec MAP )