Arrestation à Alger du patron du premier groupe de médias privé algérien

médias

Le groupe de médias privé algérien «Ennahar» a annoncé, jeudi, l’arrestation à Alger par la gendarmerie de son patron et propriétaire Mohamed Mokadem, connu sous le nom de Anis Rahmani.

Anis Rahmani a été arrêté mercredi par des éléments en civil qui l’ont conduit à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid“, dans la capitale algérienne, a précisé le groupe dans un communiqué, notant que le patron du groupe n’avait reçu aucune convocation auparavant.

La même source a souligné qu’aucune accusation n’a encore été formulée à l’encontre d’Anis Rahmani qui n’a pas encore comparu devant le procureur de la République, réfutant ainsi les informations publiées par les chaînes de télévision concernant les chefs d’inculpation retenus contre le patron d’Ennahar.

Citant une source sécuritaire, des médias privés algériens croient savoir que Anis Rahmani est accusé d”infraction à la législation de change“, “chantage pour l’obtention d’avantages indus”, “abus de pouvoir” et “détention de comptes bancaires à l’étranger“.