AccueilA LA UNECrise au Venezuela : un sénateur américain menace Maduro en publiant une photo de Kadhafi ensanglanté

Crise au Venezuela : un sénateur américain menace Maduro en publiant une photo de Kadhafi ensanglanté

Par Saad Bouzrou

Le sénateur américain, Marco Rubio, a publié, dimanche 24 février 2019, sur son compte Twitter, deux photos de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, faisant ainsi peser une menace sur le président vénézuélien Nicolas Maduro.

Le sénateur américain, connu pour être une voix influente à Washington sur la politique du Venezuela et un fervent critique de Maduro, a déclaré samedi dernier que les violences récentes contre les civils au Venezuela avaient « ouvert la porte à diverses actions multilatérales potentielles qui n’étaient pas sur la table il y a 24 heures ».

Dans ses tweets contre Maduro, le sénateur a affirmé que de nombreux pays sont « de plus en plus » disposés à envisager de prendre des mesures drastiques contre le Venezuela.

→Lire aussi : L’ONU suit avec grande inquiétude l’escalade des tensions au Venezuela

Son tweet faisant référence au dictateur Mouammar Kadhafi, qui a été tué après avoir été capturé par des miliciens rebelles en octobre 2011, est le message le plus direct jamais envoyé à l’administration de Maduro. Une des photos postées par Rubio montre l’ancien chef libyen ensanglanté et blessé. Le sénateur américain avait précédemment tweeté une photo de l’ancien dictateur panaméen Manuel Noriega, qui avait été capturé par les forces américaines en 1990 après une invasion. Ce dernier est décédé en 2017, après avoir passé le reste de sa vie dans les prisons américaine, française et panaméenne.

Il est à noter que le Venezuela est en proie à la violence ces derniers jours après la fermeture par Maduro de ses frontières avec la Colombie et le Brésil. En même temps, le chef de l’opposition, Juan Guaido, a appelé les citoyens vénézuéliens à l’aider à faire passer l’aide internationale par les frontières fermées.

Rappelons à cet effet que la réaction américaine à la montée de la violence est de plus en plus ferme. Le secrétaire d’État, Mike Pompeo, a déclaré dernièrement que les « jours de Maduro sont comptés ».

→Lire aussi : L’UE condamne le recours du régime Maduro à la violence pour empêcher l’entrée de l’aide au Venezuela

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :