AccueilA LA UNEFacebook lance “Facebook News”, fil d’actualités conçu avec des médias professionnels
Facebook

Facebook lance “Facebook News”, fil d’actualités conçu avec des médias professionnels

Accusé de propager la désinformation, Facebook a annoncé vendredi le lancement d’un fil d’actualités en partenariat avec des organes de presse, visant à promouvoir le journalisme professionnel et redorer le blason du premier réseau social mondial.

“Cela fait plusieurs années que je discute avec des organes de presse et des journalistes de comment nous pourrions soutenir le journalisme de qualité sur Facebook”, a déclaré le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, en annonçant ce nouveau fil baptisé “Facebook News”.

“Le journalisme est important pour notre démocratie et progresser ensemble face aux problèmes”, a-t-il souligné sur sa page Facebook. “Les grands services internet ont la responsabilité de s’associer aux organes de presse pour instaurer des modèles viables à long terme pour financer ce travail important.”

Mark Zuckerberg devait présenter publiquement ce nouveau produit à New York à la mi-journée, en partenariat avec Robert Thomson, directeur général de News Corp., le groupe du magnat Rupert Murdoch auquel appartient notamment le Wall Street Journal et la chaîne Fox News.

Lancé vendredi sous forme de test pour un “sous-groupe” d’utilisateurs américains en nombre non précisé, ce fil d’actualités sera le fruit d’une sélection alimentée par des journalistes professionnels et des algorithmes de “personnalisation”.

Il sera distinct du flux d’informations que reçoivent les utilisateurs via leur “news feed” – où l’on trouve nombre d’informations non issues de médias professionnels – et inclura des articles d’organisations de presse partenaires.

→ Lire aussi : Un milliard de dollars dédié par Facebook au logement social

Parmi elles, plus de 200 médias dont le Wall Street Journal, le Washington Post, People, les chaînes ABC, CBS News ou Fox News.

Le coût de ce nouveau produit n’a pas été immédiatement précisé, pas plus que les montants qui seront versés aux partenaires.

Facebook News donnera “aux gens davantage de contrôle sur les articles qu’ils voient et la possibilité d’explorer un éventail plus large de centres d’intérêts, directement via l’application Facebook”, a affirmé le groupe basé en Californie dans un communiqué.

Ce fil devrait “mettre en évidence les principales informations nationales de la journée”, et mettre aussi l’accent sur “le divertissement, la santé, l’économie, le sport”, quatre thèmes dont les utilisateurs de Facebook se sont dits particulièrement friands.

Le réseau social dit avoir constitué une équipe de journalistes dotés d'”une indépendance éditoriale” qui sélectionnera les articles sur la base de directives visibles par tous.

Ce lancement illustre – comme un autre projet récemment lancé pour soutenir les médias locaux américains – la volonté de la plateforme de répondre aux critiques des médias traditionnels.

Ces derniers accusent Facebook d’être un acteur majeur dans la propagation de fausses informations, et de siphonner une partie de leurs recettes publicitaires.

Les premières réactions à “Facebook News” étaient plutôt encourageantes.

“J’ai bon espoir pour cette initiative de Facebook, car elle signale à un public habitué au scepticisme face à l’information que +Ca, c’est bien, cela a été filtré et publié par des professionnels”, a déclaré Ken Paulson, directeur du Centre pour la liberté d’expression à l’université Middle Tennessee State.

“Mon espoir à long terme pour l’industrie des médias est qu’un nombre croissant de consommateurs reconnaissent la différence entre qualité et chaos, et soient prêts à payer pour la qualité”, a-t-il ajouté.

“Les consommateurs qui ne sont pas de fins connaisseurs de l’information peuvent ne pas voir la différence entre des informations exagérées ou fausses et virales, et du vrai journalisme émanant de médias respectés”, a aussi estimé Dan Kennedy, professeur à l’université Northeastern. Ce projet “devrait donc beaucoup aider”.

Facebook News a “le potentiel de changer la façon dont les utilisateurs trouvent de l’information sur le réseau. Actuellement, les informations sont poussées vers les gens via leur +news feed+, sans qu’ils aient à aller les chercher, comme c’est le cas sur Twitter, Apple News ou des applications dédiées à l’information”, a expliqué Damian Radcliffe, professeur de journalisme à l’Université d’Oregon.

Une chose est sûre, dit-il: Facebook “joue un rôle croissant dans les informations que nous voyons. C’est bien plus qu’une plateforme de distribution d’informations, et il leur est de plus en plus difficile de prétendre qu’ils ne sont pas un média, surtout maintenant qu’ils vont payer pour une partie du contenu de ce fil d’actualités.”

Avec AFP

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :