FICAM 2017 : de l’imagination à l’animation

Organisé par la Fondation Aïcha en partenariat avec l’Institut français de Meknès, Le grand Festival du Film d’animation est de retour pour sa 16ème édition, du 17 au 22 mars 2017. Un véritable phénomène qui séduit et touche, désormais, un très large public bien au-delà du cercle des enfants. Le cinéma d’animation serait actuellement le secteur le plus créatif du septième art.

Ce rendez-vous unique à l’échelle internationale, est plébiscité par le grand public, les étudiants issus d’écoles d’art et d’audiovisuel au Maroc, un grand nombre de professionnels et des invités de marque. L’objectif à travers le FICAM, est de participer à l’émergence de jeunes talents, de promouvoir le cinéma d’animation au Maroc et en Afrique et de faire rayonner la ville de Meknès en tant que pôle d’animation.

Au programme, des expositions, des projections inédites, des tables rondes, des rencontres, des thés à la menthe, une compétition internationale du court et du long-métrage d’animation et un important volet consacré à la formation des étudiants des écoles d’art et d’audiovisuel au Maroc. Cette compétition donne au public marocain l’occasion unique de partager des œuvres esthétiques et cinématographiques singulières et qui attire, elle aussi, des réalisateurs des quatre coins du globe.

Parallèlement au FICAM, la capitale ismaélienne accueille, du 13 mars au 10 avril, la deuxième Résidence francophone d’écriture pour le film d’animation organisée par la NEF Animation, l’Institut français de Meknès et la Fondation Aïcha. Accueillant durant un mois des auteurs francophones pour un séjour consacré à l’écriture de leur projet de film d’animation, cette résidence s’adresse aux auteurs des pays francophones tout en visant une parité entre pays du Nord et du Sud.


Parmi les temps forts de cette année, l’édition consacre un focus au cinéma d’animation des Pays-Bas à travers la présence d’invités de marque comme  Michael Dudok de Wit, Rosto, réalisateurs et Willem Thijssen, producteur. Le Festival reçoit également des sommités du film d’animation international : Claude Barras, Bill Plymton, Ann Marie Fleming, Michel Ocelot comme invité d’honneur et David Silverman comme invité d’exception.

Au fil des années, les fondements solides d’un festival de cinéma international sont posés. M. Mohamed Beyoud, directeur artistique du FICAM, a déclaré « Nous sommes donc fiers d’œuvrer au rayonnement du film d’animation au Maroc. Nous sommes également fiers d’avoir posé, depuis les débuts de l’aventure, l’éducation à l’image et la formation, comme bases de ce festival. Le FICAM grandit, se consolide et s’épanouit tel un olivier, arbre emblématique de Meknès, aux racines bien ancrées et au feuillage généreux ».

De son côté, M. Alain Millot, directeur de l’institut français de Meknès, s’est exprimé : « Lancé à Meknès, il y a plus de 15 ans, un événement dédié au cinéma d’animation pouvait paraître audacieux ou visionnaire…Force est de constater que le chemin parcouru conforte, aujourd’hui, cette ambition ».

Chaouki Oulkhir