France/Covid: la HAS recommande de vacciner en priorité les résidents en Ehpad

HAS

La Haute autorité de santé (HAS) a recommandé dans un avis émis, lundi, de vacciner en priorité les résidents en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), alors que la stratégie de vaccination en France doit être dévoilée en cours de semaine par le gouvernement.

Compte tenu du nombre limité de doses qui seront disponibles au démarrage de la campagne de vaccination, la HAS recommande une vaccination en 5 phases progressives, à commencer par les résidents des Ehpad et les les personnes les plus exposées du secteur de la santé comme les professionnels travaillant en Ehpad et en Unités de soins de longue durée.

La phase 2 devra commencer quand plus de doses seront disponibles pour vacciner les personnes de 75 ans et plus, ainsi que les 65-74 ans avec comorbidités, professionnels de santé de 50 ans et plus ou avec comorbidités, tandis que la phase suivante devra cibler les plus de 50 ans ou moins de 50 ans avec comorbidités, et l’ensemble des personnels de santé.

Pour la phase 4, la HAS préconise de vacciner les personnes fortement exposées par leur métier et les personnes précaires (SDF, résidents hôpital psychiatrique) et en une dernière phase, les plus de 18 ans sans comorbidité.

La HAS est par ailleurs favorable à une vaccination volontaire et rappelle que prioriser est nécessaire pour diminuer les hospitalisations et les décès tout en préservant le système de santé.


Dans ses recommandations, la HAS a pris en compte particulièrement l’existence d’un facteur de risque individuel de développer une forme grave de la maladie et l’exposition accrue au virus.

Ces vaccins sont “un vrai espoir de sortir de cette épidémie, une vraie lueur au bout du tunnel”, a déclaré Dominique Le Guludec, directeur de la HAS, cité dans un communiqué de son institution, rappelant que les avis sont évolutifs car toutes les données ne sont pas sur la table comme de savoir si le vaccin protège de la contagion.

Le gouvernement français prévoit de démarrer la campagne de vaccination contre le coronavirus fin 2020-début 2021. L’exécutif avait annoncé avoir budgétisé 1,5 milliard d’euros pour l’acquisition de vaccins contre le Covid-19 dès janvier prochain.

( Avec MAP )