L’Amérique latine concentre 50% des crimes violents commis dans le monde