A LA UNECulture

Lancement de la campagne #Art-is-ana pour encourager le “consommer marocain”

Sous le hashtag #Art-is-ana, une campagne innovante pour encourager les Marocains à consommer l’artisanat local vient d’être lancée par le ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et l’Economie sociale et la Maison de l’Artisan.

La campagne #Art-is-ana vise à soutenir la relance du secteur de l’artisanat tout en mettant en valeur et en préservant le savoir-faire ancestral des artisans marocains, indique le ministère dans un communiqué.

Au-delà d’une campagne ponctuelle, l’objectif est de créer et de pérenniser une culture de consommation de l’artisanat marocain tout au long de l’année et par toutes les franges de la population, selon la même source.

Ciblant un large public de consommateurs, d’entreprises publiques et privées ainsi que d’institutionnels, cette campagne grand public sera diffusée sur la télévision, les canaux digitaux et la radio, relève le communiqué, soulignant qu’elle s’inscrit dans un programme global et intégré porté par le ministère et la Maison de l’Artisan, qui vise à accompagner les acteurs de l’artisanat à court terme pour faire face aux impacts de la crise du Covid-19, mais également à moyen et long terme pour une relance pragmatique et volontariste du secteur, dans le cadre de la nouvelle stratégie du secteur de l’Artisanat.

À travers cette campagne sur le “consommer Marocain”, cette action vise à mettre en valeur l’immense diversité culturelle, patrimoniale et historique de notre pays et ses artisans, au savoir-faire ancestral, mondialement reconnu. Un artisanat créateur de tendances qui cible tous les segments de la clientèle (hommes, femmes, jeunes et moins jeunes aussi bien dans le milieu rural qu’urbain), avec une large gamme de produits que les Marocains utilisent dans leur vie quotidienne : art de la table, décoration, produits textiles…etc.

Son nom #Art-is-Ana, à la fois original et expressif, est porteur de sens. Il est le reflet d’une appartenance ancrée qui résonne et fait écho à une idée forte, qui voit dans l’artisanat un art qui fait partie de l’identité, de la culture et de la personnalité de chaque marocain et marocaine.

Pour toucher une large cible, cette campagne nationale se présente sous forme d’un clip musical réalisé par le chanteur Douzi, dans un univers pop-art purement marocain qui met en valeur dans un univers à la fois authentique et moderne l’artisanat marocain, en faisant notamment appel à des influenceurs de renom afin d’atteindre un large panel de marocains notamment les jeunes et les encourager à consommer l’artisanat marocain.

En plus de créer de la valeur ajoutée économique, la consommation des produits issus de l’artisanat permet aussi de sauvegarder et de pérenniser ce savoir-faire ancestral mondialement reconnu, préserver les valeurs nobles de ce métier et les formes de vie qui font la spécificité des régions marocaines. Valoriser le produit de l’artisanat est au cœur de cette campagne, sachant que d’autres actions de valorisation de ce patrimoine vivant, qu’est l’artisan et son savoir-faire, seront lancées dans le futur, indique-t-on dans le communiqué.

La campagne s’inscrit aussi dans un contexte de relance de l’économie nationale et de soutien aux opérateurs économiques affectés par la crise du Covid-19. Les acteurs du secteur de l’artisanat, qui ont été frappés de plein fouet par la crise actuelle, en font partie. Les mono artisans aussi bien le milieu urbain que rural, les TPE, PME et autres coopératives de l’artisanat ont connu une baisse significative d’activité. Cette crise a également révélé la vulnérabilité des opérateurs de ce secteur important de l’économie nationale : il génère 7% du PIB, représente une source de revenus principale pour plus de 2 millions de ménages et participe à l’export, avec un chiffre d’affaires réalisé en 2019 de 800 millions de dirhams.

Dans ce contexte, le “consommer local” permettra de contribuer à la relance du secteur, lui donner un nouveau souffle et offrir aux acteurs de l’artisanat l’opportunité de développer davantage leur activité.

L’action du ministère pour le développement du secteur porte sur tous les maillons de la chaîne de valeur, allant de l’amélioration de la connaissance des marchés, de la compétitivité de la production et de l’offre, le développement du capital humain, la distribution et commercialisation aux niveaux national et international via notamment des plateformes électroniques, rappelle le communiqué.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page