Le dirham se déprécie de 0,15% face à l’euro (20 au 26 février)

Cours

Le dirham s’est déprécié de 0,15% par rapport à l’euro et s’est apprécié de 0,67% vis-à-vis du dollar, au cours de la période allant du 20 au 26 février, indique Bank Al-Maghrib (BAM).

Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, précise BAM dans son dernier bulletin des indicateurs hebdomadaires, ajoutant qu’au 21 février 2020, l’encours des réserves internationales nettes s’est établi à 241,5 milliards de dirhams (MMDH), en baisse de 0,3% d’une semaine à l’autre et en hausse de 6,5% en glissement annuel.

Bank Al-Maghrib a injecté, au cours de la même semaine, un montant de 67,1 MMDH sous forme d’avances à 7 jours sur appel d’offres, relève-t-on de même source. Tenant compte des montants de 2,3 milliards accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME et de 3,3 milliards servis sous forme de swap de change, le volume total des interventions est ressorti à 72,7 MMDH.

La même source indique que durant cette période, le taux interbancaire s’est situé à 2,25% en moyenne et le volume quotidien des échanges à 2,7 MMDH, ajoutant que la Banque centrale a injecté un montant de 66,6 MMDH sous forme d’avances à 7 jours lors de l’appel d’offres du 26 février (date de valeur le 27 février).

Sur le marché boursier, le MASI s’est apprécié de 1,1% durant cette même période, enregistrant ainsi une performance de 2% depuis le début de l’année, fait savoir le bulletin, expliquant que cette évolution hebdomadaire reflète l’accroissement des indices sectoriels des “télécommunications” de 4,8%, des “bâtiments et matériaux de construction” de 2,1%, des “distributeurs” de 1,7% et des “banques” de 0,5%. En revanche, ceux relatifs aux secteurs des “assurances” et de “l’immobilier” ont diminué de 3,3% et de 4,5% respectivement.

Pour ce qui est du volume global des échanges, il a atteint 1,5 MMDH après 975 millions une semaine auparavant, tandis que sur le marché central actions, le volume quotidien moyen s’est élevé à 212,1 millions de dirhams contre 131,7 millions.