L’hôpital de l’UM6SS “soigne des patients de toutes les classes sociales”

L’hôpital universitaire international relevant de l’Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS) accueille et soigne, gracieusement, les patients atteints du nouveau coronavirus (Covid-19) “quelle que soit leur classe sociale”, a souligné, vendredi, le Pr. Said Ettair, directeur de l’établissement.

“Avec les efforts de l’UM6SS, de l’Hôpital et de la Fondation Cheikh Khalifa Ibn Zaid Al Nahyan Maroc, nous nous sommes organisés pour accueillir et soigner les patients toutes classes sociales confondues”, a dit M. Ettair dans une déclaration à la MAP.

“Bien sûr, les prestations ne se font pas payer. Il s’agit d’un effort de l’Université, de l’Hôpital et de la Fondation visant à s’inscrire dans l’engagement de tout le système de Santé national pour combattre cette pandémie”, a-t-il soutenu.

D’après le même responsable, l’hôpital universitaire s’est préparé à la riposte anti-coronavirus bien avant l’apparition des premiers cas dans le Royaume et tout un circuit patient a été défini pour l’accueil et la prise en charge des cas suspects, à commencer par l’identification les unités d’hospitalisation où allaient être pris en charge ces patients.

M. Ettair a fait remarquer que ce circuit a été réadapté au fur et à mesure de l’évolution de la pandémie. “Nous avons ensuite réussi à développer les tests diagnostics Covid-19 au niveau de notre Laboratoire national de référence (LNR) par nos propres moyens, ce qui nous a permis d’acquérir une notoriété et autonomie dans la prise en charge de nos patients”.


Par la suite et devant le flux important des malades, “notre activité anti-coronavirus a été renforcée par l’installation d’une unité externe de prise en charge Covid-19”, a poursuivi M. Ettair, précisant que ladite unité a été réalisée en un temps record de près d’une semaine et équipée avec tout le matériel nécessaire.

“Un grand effort a été consenti pour doter cette unité au même titre que celles intra-hospitalières en ressources humaines, médicales et para-médicales qu’il a fallu former par rapport à cette pandémie. Bien accueillie par les autorités publiques, notamment le ministère de tutelle, elle comporte 52 lits, dont 9 dédiés aux soins intensifs”, a-t-il précisé.

Toutes les équipes de l’hôpital ont été mobilisées durant cette période, a renchéri M. Ettair, notant qu’un staff quotidien d’experts de l’hôpital se réunit chaque matin pour discuter, échanger autour des différents cas, ainsi que pour réajuster la prise en charge à la lumière des dernières données et de l’expérience et des avis des différents spécialistes.