Liban: 60 bâtiments historiques risquent de s’effondrer

bâtiments historiques

640 bâtiments historiques ont été touchés par l’explosion qui a dévasté Beyrouth début août et 60 risquent de s’effondrer a prévenu jeudi l’Unesco qui mènera la mobilisation internationale pour la reconstruction du patrimoine de la capitale libanaise.

Ces chiffres proviennent d’une évaluation conduite par le directeur général des antiquités du ministère de la Culture du Liban, Sarkis Khoury, cité dans un communiqué de l’Unesco.

Au total, “au moins 8.000 bâtiments” ont été endommagés, la plupart dans les vieux quartiers de Gemayzé et Mar-Mikhaël, note M. Khoury qui appelle à des travaux “de toute urgence” pour éviter que les dégâts ne s’aggravent avec les pluies de l’automne.

L’explosion a également eu “un impact sur les grands musées, tels que le Musée national de Beyrouth, le Musée Sursock et le Musée archéologique de l’Université américaine de Beyrouth, ainsi que sur les espaces culturels, les galeries et les sites religieux”, précise le communiqué.

L’Unesco a par ailleurs annoncé qu’elle mènera la mobilisation internationale pour la récupération et la reconstruction de la culture et du patrimoine de Beyrouth.


L’organisme onusien affirme avoir “mobilisé des organisations culturelles et des experts de premier plan au Liban et à l’étranger”.

L’explosion qui a ravagé des quartiers entiers de Beyrouth a fait 171 morts et plus de 6.500 blessés.

Avec AFP