AccueilA LA UNEMaroc-Iran : l’audience de Hassan Hami par le président Rohani ouvre une nouvelle ère aux deux pays

Maroc-Iran : l’audience de Hassan Hami par le président Rohani ouvre une nouvelle ère aux deux pays

Le Président de la République islamique d’Iran, Hassan Rohani, a reçu en audience samedi 31 décembre à Téhéran , Monsieur Hassan Hami nouvel ambassadeur de Sa Majesté le Roi nommé récemment en Iran. Le nouveau représentant du Maroc en République islamique d’Iran a présenté au chef d’Etat iranien ses lettres de créances et , dans une ambiance plutôt chaleureuse, réaffirmé au nom de Sa Majesté le Roi la volonté du Maroc de renforcer ses relations avec l’Iran.

Ces dernières remontent à plus de soixante ans, pour être exact au lendemain de la Libération du Maroc, avec une tonalité particulière. Quand bien même la « Révolution islamique » de 1979, suite à la prise du pouvoir à Téhéran par l’Ayatollah Khomeiny, aurait tempéré voire gelé les relations entre les deux pays, ceux-ci ont su préserver les acquis d’une vieille amitié et surtout une coopération économique et culturelle malmenée parfois par des événements qui ont incité les deux gouvernements à la rupture, notamment en 2009 suite à l’ingérence de l’Iran dans les affaires du Maroc, et dont les agents de l’ambassade et autres étaient accusés de prosélytisme religieux.

Cependant, les échanges de délégations réciproques n’ont jamais cessé et la raison d’Etat a constamment prévalu, pour ne pas dire a constitué le socle de relances multiples et régulières d’une coopération qui entend dépasser les clivages idéologiques, politiques et autres. En recevant samedi le nouvel ambassadeur de Sa Majesté le Roi, le Président Hassan Rohani – qui incarne à présent l’esprit de renouveau et un tournant dans l’histoire de l’Iran contemporain – a « souhaité vivement que l’Iran et le Maroc consolident leur coopération bilatérale », et manifestement voulu en donner la preuve plus que symbolique. Il convient de rappeler que M. Hassan Rohani entretient une relation particulière avec le Maroc, notamment depuis sa visite officielle en mars 1999, en qualité de Vice-Président du Parlement iranien et de président de la Commission des Affaires étrangères de la même institution. Il avait été reçu à cette occasion par Abderrahmane El Youssoufi , alors Premier ministre. Lequel d’ailleurs accomplira en mars 2002 à la tête d’une importante délégation une visite officielle en République islamique d’Iran, au cours de laquelle une série d’accords économiques et commerciaux avaient été signés.

L’arrivée à Téhéran d’un nouvel ambassadeur, en la personne de Hassan Hami, qui a fait ses preuves depuis une vingtaine d’années en matière de diplomatie, en qualité de « numéro 2 » au Mali, en Norvège, en Corée du Sud et à Washington pour atterrir en Azerbaïdjan en tant qu’ambassadeur pendant huit ans, met en exergue la volonté du Maroc de normaliser ses relations avec le nouvel Iran, désormais intégré dans le concert des nations suite à l’accord du 15 juillet 2015 sur le nucléaire et la levée des sanctions qui le frappaient depuis vingt ans. L’instauration de nouveaux rapports et d’une coopération économique et commerciale constitue à coup sûr un premier pas vers une normalisation progressive placée sous le nouveau mandat d’un président iranien qui incarne la modération et une volonté moderniste d’ouvrir son pays.

Bio –express

Hassan Hami a entamé sa carrière de diplomate au sein du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (MAEC) en 1986, où il a servi, notamment, comme Chef de mission adjoint au Mali, en Norvège et en Corée du Sud.

Entre 1995 et 1999, il occupe le poste de Chef de la division des études, coordination et amélioration, avant de devenir Chef de la division des organisations arabes et islamiques, un poste qu’il a quitté en 2008 après avoir été nommé ambassadeur de SM le Roi en Azerbaïdjan. M. Hami est l’auteur de plusieurs romans en français et en anglais ainsi que de deux recueils de poésie en arabe.

 

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :