Mike Pompeo: Les Etats-Unis veulent que “les gens restent dans leurs pays”

Mike Pompeo

Les Etats-Unis veulent que “les gens restent dans leurs pays” a souligné dimanche à San Salvador le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo à l’issue d’une rencontre avec le président salvadorien Nayib Bukele.

La coopération entre les Etats-Unis et le Salvador va se renforcer “à tous points de vue” pour lutter contre l’émigration illégale, ont assuré le chef de la diplomatie américaine et le président salvadorien lors d’un point de presse.

“La pauvreté et les bandes criminelles” sont les principales causes qui poussent les Salvadoriens à émigrer, a souligné M. Pompeo, estimant que la lutte contre “les migrations illégales nécessite que nous travaillions ensemble, que nous ayons une plus grande sécurité des frontières”.

Lors de sa visite au Salvador, M. Pompeo a signé un accord confirmant le maintien de la base aérienne américaine de lutte contre le trafic de drogue près de l’aéroport international Oscar Arnulfo Romero, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale San Salvador.

→Lire aussi : Maroc-USA : une alliance historique et un partenariat d’exception

Chaque jour, 300 Salvadoriens se lancent sur la route du “rêve américain” pour fuir la misère et la violence des bandes criminelles, selon les estimations officielles.

Quelque 2,5 millions de Salvadoriens vivent aux Etats-Unis et leur contribution à l’économie de leur pays, avec des envois d’argent de près de 5,5 milliards de dollars en 2018, pèse pour 16% du PIB salvadorien.