La promotion de l’investissement au cœur d’une rencontre entre hommes d’affaires marocains et qataris à Doha

La promotion de l'investissement au cœur d'une rencontre entre hommes d'affaires marocains et qataris à Doha

La promotion de l’investissement, des échanges commerciaux et des partenariats économiques ont été au cœur d’une rencontre, mardi à Doha, entre une délégation d’hommes d’affaires marocains représentant divers secteurs et leurs homologues qataris.

Initiée par l’ambassade du Royaume à Doha en partenariat avec l’Association marocaine des Exportateurs, cette rencontre a été l’occasion pour les deux parties d’examiner la coopération bilatérale, d’explorer les opportunités d’approfondir et d’élargir les domaines d’investissement et de partenariat dans différents secteurs, et de promouvoir les échanges commerciaux pour les hisser au niveau des relations politiques entre les deux pays.

A cette occasion, l’ambassadeur du Maroc à Doha, Nabil Zniber a invité les hommes d’affaires qataris à se rendre dans le Royaume afin de découvrir de près le climat d’affaires incitant aux investissements, consolidé par des infrastructures aux normes mondiales et par les accords de libre-échange conclus par le Maroc avec plusieurs partenaires comme l’Union européenne, les États-Unis, la Turquie, la Jordanie et d’autres pays, outre les opportunités de coopération et de partenariat qu’offre le Royaume à la faveur de son ouverture stratégique sur l’Afrique, ce qui est susceptible de conférer plus de dynamisme à la coopération marocaine, aussi bien dans le cadre bilatéral, tripartite ou multipartite.

Pour sa part, le président de l’Association marocaine des Exportateurs, Hassan Sentissi Idrissi a souligné la disposition de l’association à contribuer au développement des relations économiques et commerciales entre les deux pays, sur une base de gagnant-gagnant, soulignant les opportunités importantes de partenariat et de coopération qu’offrent les deux pays dans différents domaines.


M. Sentissi a, toutefois, exprimé son regret à l’égard du volume des échanges commerciaux bilatéraux qui reste “très faible et en deçà du niveau des relations politiques et fraternelles entre les dirigeants des deux pays”, faisant remarquer que les acteurs économiques qataris et marocains ne tirent pas profit du cadre juridique offert par l’accord de libre-échange conclu dans le cadre de la Ligue arabe, et qui prévoit la possibilité de promouvoir les échanges sans barrières douanières

Il a en outre appelé à l’étude des opportunités d’investissement et de commerce en vue de renforcer la complémentarité économique et à la mise en place d’une ligne maritime pour résoudre le problème du transport des marchandises entre les deux pays, principale entrave qui se dresse devant les échanges commerciaux, d’où, a-t-il expliqué, la présence parmi les membres la délégation économique marocaine d’un expert en transport et en logistique.

M. Sentissi, qui a confié à un jeune acteur économique des provinces du sud du Royaume la lecture de son allocution en signe d’encouragement de cette catégorie d’investisseurs, a aussi appelé les entreprises qataries qui souhaitent élargir leur activité en Europe et en Afrique à tirer profit de la position géostratégique du Maroc comme porte ouverte sur les marchés des deux continents.

De son côté, le trésorier de la chambre du Qatar, Ali Bin Abdullatif Al-Misnad a, dans une allocution de bienvenue, mis l’accent sur la nécessité de hisser les partenariats et les échanges bilatéraux au niveau des relations politiques, notant que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’est chiffré à 290,7 millions de riyals qataris (un dollar = 3,6398 riyals) en 2017, contre 267,3 millions de riyals une année auparavant.


>>Lire aussi : La BERD envisage d’ouvrir de nouvelles lignes de crédit en faveur des PME marocaines