Pyongyang dément le bilan meurtrier après son 6e essai nucléaire

 La Corée du Nord a démenti jeudi des informations faisant état de l’effondrement d’un tunnel sur le site où Pyongyang a procédé en septembre à son sixième essai nucléaire qui aurait tué plus de 200 personnes.

Il s’agit de “fausses informations” visant à diffamer la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et ses avancées technologiques, ont déclaré les autorités nord-coréennes via leur agence officielle KCNA. La chaîne de télévision japonaise Asahi TV a rapporté mardi qu’un premier éboulement aurait piégé une centaine d’ouvriers qui se trouvaient dans ce tunnel du site de Punggye-ri. Un second effondrement se serait produit en pleine opération de secours.

Le site de Punggye-ri a pu être endommagé par cet essai nucléaire, rapporte pour sa part l’agence sud-coréenne Yonhap, citant jeudi une source des services secrets. La Corée du Nord a procédé le 3 septembre à son sixième essai nucléaire. Il a provoqué une série de secousses sismiques et de glissements de terrain, ce qui a pu fragiliser le site. L’accident, dont Reuters n’a pu vérifier l’exactitude, s’est produit environ une semaine plus tard, ajoute Asahi TV.

Reuters