ban600

Examen au siège de l’OCDE à Paris du rapport «Examen multidimensionnel Maroc»

Examen au siège de l’OCDE à Paris du rapport «Examen multidimensionnel Maroc»

Des experts de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE) et ceux d’une dizaine de pays examinateurs ont procédé, mardi, à Paris à un diagnostic du rapport «Examen multidimensionnel Maroc», dans le cadre de la deuxième réunion du groupe d’apprentissage mutuel pour les Examens multidimensionnels par pays de l’Organisation. 

Ce rapport, préparé par le centre de développement de l’OCDE en partenariat avec le gouvernement marocain, porte sur les potentiels et faiblesses de l’économie nationale, ainsi que sur les perspectives de développement du Royaume.

Dans une déclaration à la MAP, M. Lahcen Daoudi, ministre chargé des affaires générales et de la gouvernance, qui a représenté le Maroc à cette réunion, s’est félicité de l’échange fructueux qui a marqué le débat, qui a permis de formuler des recommandations pertinentes et de proposer des solutions aux différentes problématiques posées.

>>Lire aussi : Omar Fassi Fehri appelle à donner la priorité au développement de la recherche scientifique

«Ce diagnostic fructueux met devant nous des solutions et pose aussi des questions», a-t-il indiqué en précisant que des pistes nouvelles ont pu être dégagées lors de cette réunion, qui avait pour pays examinateurs, le Chili, la France, le Brésil, le Paraguay, l’Espagne, la Côte d’Ivoire et la Turquie.

Cette rencontre sud-sud a permis aussi de conforter le Maroc dans ses choix de développement, a ajouté le ministre.

«On ne peut pas se baser uniquement sur le seul diagnostic interne mais sur d’autres qui confirment les résultats auxquels on est parvenus. Et c’est à partir de là seulement que l’on peut engager des réformes judicieuses», a-t-il affirmé.

«On ne peut pas se permettre de fausses pistes dans la trajectoire de développement d’un pays», a-t-il insisté.

M. Daoudi s’est déclaré, par ailleurs, convaincu que le Maroc est «bien parti pour adhérer un jour à l’OCDE».

Cette réunion s’inscrit dans le prolongement de celle tenue le 7 février dernier à Rabat, sous la présidence du chef du gouvernement, M. Saâd Eddine El Othmani et au cours de laquelle un exposé a été présenté sur les résultats du deuxième volume de l'examen multidimensionnel qui concernent les leviers de développement d’une offre industrielle marocaine plus compétitive, en renforçant l'innovation et en améliorant le niveau des services logistiques ainsi que la qualité.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire