ban600

Ces jeunes africains à la découverte du Maroc à l’occasion du Forum Crans Montana

Ces jeunes africains à la découverte du Maroc à l’occasion du Forum Crans Montana

Le prestigieux forum Crans Montana qui se tient pour la 4e fois consécutive à Dakhla constitue une occasion précieuse pour des jeunes africains de découvrir le Maroc et les changements qui s'y opèrent depuis bien des années.

Ainsi, les organisateurs de cette grande messe internationale (15-20 mars) ont tenu à inviter à l'instar des éditions précédentes des dizaines de jeunes africains de différents horizons pour les impliquer dans les débats touchant au présent et à l'avenir de l'Afrique aux côtés de grands hommes d'État, de responsables gouvernementaux, de personnalités distinguées et d'experts.

Le forum Crans Montana s'est érigé en effet en un espace idoine pour engager un débat libre et un échange fructueux entre les participants autour de tous les thématiques et sujets intéressant le citoyen africain et les défis que le continent est appelé à relever dans l'immédiat comme le développement durable, le changement climatique, la menace terroriste, le crime transfrontalier, entre autres.

Toutefois, ces débats et leurs conclusions ne seraient valables sans l'implication effective et agissante de la jeunesse africaine, qui constitue le socle majeur de tout projet tourné vers l'avenir et dont les retombées auront sans nul doute un impact direct sur les jeunes. Mais, ce forum permet aussi à ces jeunes de s'arrêter de visu sur les grandes réformes engagées et les mutations importantes en cours dans le Royaume, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

>>Lire aussi: « Le Maroc est là, où bat le coeur des Africains…. »

Il leur offre l'occasion de s'informer par le biais d'un contact direct avec les responsables et experts marocains participant aux débats du processus de développement initié au Maroc, cité désormais comme référence et modèle dans beaucoup de domaines. Et la ville de Dakhla s'impose en ce sens en tant que témoin réel de ces changements à la faveur de la grande métamorphose qui s'y opère sur tant de plans depuis quelques années.

Ce forum donne aux jeunes africains l'opportunité d’échanger avec les différentes personnalités et les experts sur le plan mondial, a déclaré à la MAP, Issifou, coordonnateur de projet au ministère de l’Agriculture, de l’élevage et la pêche au Togo, mettant en avant le fait que tous les thèmes inscrits à l’ordre du jour intéressent aussi bien la jeunesse que la gent féminine.

Il ne s’agit pas seulement de thèmes qui portent sur des secteurs porteurs comme l’économie, les énergies renouvelables, le transport maritime et les aménagements urbains, ajoute le jeune togolais, qui est à sa première visite dans le Royaume. Issifou, qui a pris part à un panel sur « la gestion urbaine globale, un défi pour toute l’Afrique », a relevé en ce sens que l’expérience du Maroc a été très édifiante dans ce domaine, ajoutant que « nous avons constaté de visu que la ville de Dakhla est une illustration de l’engagement du gouvernement » en la matière.

>>Lire aussi: Début à Dakhla des travaux du Forum Crans Montana avec la participation de plus d’un millier d’invités de marque

« Cela va nous inspirer en tant que jeunesse africaine pour pouvoir porter le message de cette vision pour que nos villes et nos pays puissent être développés en s’inspirant de l’expérience marocaine », a-t-il dit.

Le Forum Crans Montana est une opportunité pour les jeunes d’Afrique d’apprendre à côté de grandes personnalités, décideurs politiques, entrepreneurs, organisations nationales, régionales et internationales, a indiqué Luboya, conseiller à la coopération au ministère de l’Enseignement supérieur et l’Université en République démocratique du Congo, notant que la jeunesse africaine est appelée à jouer pleinement son rôle de facteur du développement du continent.

L’essor de développement que connait la ville de Dakhla peut servir d’exemple et une source d’inspiration pour les autres pays africains, a-t-il relevé. Le Forum Crans Montana réunit des personnalités provenant de plus d'une centaine de pays, dont 49 pays africains, qui se sont ainsi donné rendez-vous à Dakhla pour débattre de l'avenir de l'Afrique, du développement durable, de la coopération sud-sud et des différents défis de l'Afrique à l'ère de la mondialisation.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire