Lancement de “Re-open EU”, un site d’informations sur les voyages en Europe

voyages

La Commission européenne a lancé lundi son propre site web d’informations “Re-open EU”, une plateforme au service d’une relance sûre des voyages et du tourisme dans toute l’Europe qui a entamé une réouverture progressive de ses frontières fermées à cause de la crise du coronavirus.

Cette plateforme est destinée à fournir des informations en temps réel sur les frontières et sur les moyens de transport et services touristiques disponibles dans les États membres de l’Union européenne (UE), indique un communiqué de l’exécutif européen.

«Re-open EU» propose également des informations pratiques fournies par les États membres sur les restrictions en matière de voyages, les mesures de santé publique et de sécurité, comme la distanciation physique ou le port du masque facial, ainsi que d’autres renseignements utiles sur les offres touristiques européennes et nationales.

“Cela permettra aux Européens de décider, de manière responsable et en connaissance de cause, comment gérer les risques que le coronavirus continue d’entraîner lors de la planification de leurs vacances et de leurs déplacements au cours de cet été et au-delà”, explique le communiqué.

Selon la Commission européenne, la plateforme «Re-open EU» fait partie de son paquet «Tourisme et transports» adopté le 13 mai 2020, qui vise à rendre confiance aux voyageurs de l’UE et à aider le tourisme européen à redémarrer en toute sécurité, dans le respect des précautions sanitaires nécessaires.


La nouvelle plateforme, également consultable sur des appareils mobiles (sous la forme d’une appli web), se veut “un point de référence essentiel” pour toute personne voyageant dans l’UE, “car elle rassemble en un seul endroit des informations actualisées provenant de la Commission et des États membres”. Elle donne accès notamment à des informations, des mises à jour et des conseils propres à chaque État membre au moyen d’une carte interactive, disponible dans les 24 langues officielles de l’UE.