A LA UNEMonde

Les Suisses aux urnes pour se prononcer sur l’aménagement du territoire helvétique

Les Suisses sont appelés aux urnes ce dimanche pour se prononcer sur une initiative visant à limiter l’extension des zones à bâtir sur le territoire helvétique.

Lors de ce référendum fédéral, les citoyens suisses doivent répondre à la question “Acceptez-vous de stopper le mitage pour un développement durable du milieu bâti», une initiative dite « contre le mitage”, présentée depuis 2016 par les Jeunes Verts afin de geler pour une durée illimitée la surface totale des zones à bâtir.

Pour les défenseurs de l’initiative, le mitage défigure le paysage suisse, mais aussi impacte négativement l’environnement et l’avenir des générations futures.

Les opposants estiment, eux, que la loi fédérale sur l’aménagement du territoire votée en 2013 lutte déjà efficacement contre le mitage. Ils redoutent aussi que l’initiative provoque une hausse des loyers.

Pour le gouvernement, un gel des zones à bâtir ne tient pas compte des besoins de la population et de l’économie et nuirait aux efforts pour que la Suisse reste un lieu de vie et de travail attractif.

→Lire aussi: Les Suisses voteront en mai la loi sur les armes et le projet fiscal

Le Conseil fédéral estime par ailleurs que les mesures déjà prises sont suffisantes pour éviter un bétonnage du pays. La Confédération, les cantons et les communes, rappelle-t-il, ont déjà pris les devants pour mieux utiliser les surfaces d’habitat et d’infrastructures existantes et limiter les nouvelles zones constructibles.

D’après des membres du conseil, la loi sur l’aménagement du territoire (LAT) adoptée en 2013 a permis un recul de la surface de la zone à bâtir par habitant. Entre 2012 et 2017, cette surface a passé de 309 à 291 m2, soit une diminution de quelque 6%.

Parallèlement au vote fédéral sur l’initiative contre le mitage, certains cantons suisses devront se prononcer sur d’autres initiatives. Ainsi, à Genève, la population votera l’initiative “Pour le remboursement des soins dentaires” ainsi que le référendum combattant la loi sur la laïcité.

À Berne, les habitants se prononcent sur les lois sur l’énergie et la police, alors que le canton de Zurich doit se déterminer sur la modification de la loi sur les eaux. Une fusion hospitalière est à l’agenda des citoyens de Bâle-Ville.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page