ban600
credit agricol

Déchets ménagers : Le Maroc table sur un taux de traitement de 81 %

Déchets ménagers : Le Maroc table sur un taux de traitement de 81 %

Le Maroc table sur un taux de traitement des déchets ménagers de 81 % grâce à la mise en œuvre du Programme national des déchets ménagers (PNDM), a indiqué jeudi à Rabat la secrétaire d’État chargée du développement durable, Nezha El Ouafi.

Après achèvement des travaux du centre d'enfouissement et de valorisation de Casablanca, le taux de traitement des déchets ménagers atteindra 81 %, contre 62,44 % actuellement, a précisé El Ouafi lors du "Carrefour diplomatique" organisé à l'initiative de la Fondation diplomatique au profit du corps diplomatique accrédité au Maroc.

Ce programme, a-t-elle fait savoir, a permis jusqu'ici la création de 25 centres d'enfouissement et de valorisation des déchets, la réhabilitation de 49 décharges non-contrôlées, dont 29 en cours de réhabilitation ou programmés. Le PNDM vise principalement à augmenter le pourcentage de collecte des déchets selon une approche professionnelle à 90 % en 2022.

Ce programme, mené en partenariat avec le ministère de l'Intérieur, contribue aussi à la sensibilisation et la formation des acteurs principaux œuvrant dans le domaine de la gestion des déchets.

Concernant la valorisation des déchets, le programme national vise à développer un processus de tri, de recyclage et de valorisation des déchets par le biais de projets pilotes afin d'augmenter le niveau de recyclage à 30 % en 2022, permettant le développement de l'économie verte et la création d’emplois, a précisé la secrétaire d'Etat.

→ Lire aussi : Lancement du programme de mobilisation nationale pour un nouveau modèle de gestion des déchets ménagers et assimilés

El Ouafi a également abordé le programme national d'assainissement liquide et d'épuration des eaux usées (PNA), relevant qu'il a permis d’atteindre un taux d’épuration des eaux usées de 45,4 % et la réalisation de 140 stations de traitement des eaux usées (STEP) et émissaires, dont 55 avec le traitement tertiaire.

Pour ce qui est de la formation et l'éducation environnementale, le secrétariat d’État chargé du développement durable a mis en œuvre plusieurs programmes ciblant les enfants et les jeunes dans le cadre de partenariats avec le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de la Jeunesse et des Sports, une coopération qui a ouvert la voie à la mise en place de 450 clubs pour l'environnement au sein d'établissements scolaires.

Afin de renforcer les capacités et les compétences des animateurs et des formateurs de ces clubs, a-t-elle fait observer, il a été procédé à la mise en place de formations et à la tenue d'une soixantaine d'ateliers dont ont bénéficié 2000 participants.

De son côté, le président de la Fondation diplomatique, Abdelati Habek, a souligné que cette rencontre a été l'occasion de présenter les avancées accumulées par le Royaume en matière de développement durable ainsi que les divers programmes nationaux visant la protection et la mise en valeur de l'environnement.

L'initiative du "Carrefour diplomatique" s'inscrit dans le cadre des activités de la Fondation diplomatique du Maroc, organisées périodiquement avec la participation des ambassadeurs accrédités au Royaume.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :